La Gazette de la grande ile

Enseignement : De plus en plus dégradant !

Publié le 08 octobre 2019

La qualité de l’enseignement se dégrade un peu plus avec le temps à Madagascar et les résultats médiocres au BEPC ne font que le confirmer. Les élèves sont de plus en plus cancres et les enseignants de plus en plus incompétents. Les nouvelles technologies ont un effet néfaste sur l’enseignement alors que ça devrait être plutôt le contraire. Enfants, jeunes et adultes sont tous figés à leurs smartphones et consacrent plus de temps aux réseaux sociaux au lieu d’utiliser les nouvelles technologies à bon escient, à savoir à peaufiner les recherches pour avoir plus de connaissances. Chacun a ses propres responsabilités vis-à-vis de la dégradation de l’enseignement dans la Grande Ile tant les formateurs passant par les parents aux enseignants. Bien évidemment, les apprenants ont également leur part de responsabilités car tant qu’ils ne se sentent pas impliquer dans la situation ne s’améliorera point. Le niveau est assez bas et ce à tous les niveaux. Les professeurs de l’université se plaignent du niveau très faible des sortants du lycée, les enseignants du lycée déplorent le niveau des sortants du collège. Autrement dit, c’est tout le système qui est remise en cause. Prenant l’exemple des sortants de l’enseignement supérieur qui entre dans la vie active avec un niveau de connaissance assez médiocre. Il faut dire qu’au collège et au lycée, les professeurs observent chez la plupart des élèves un manque d’application, une paresse intellectuelle et une absence de discipline qui rend très difficile leur travail d’enseignants. C’est aussi le devoir des enseignants de capter l’attention de leurs élèves afin qu’ils puissent suivre la cadence. Aux examens de baccalauréat 2019, on a constaté des fuites de sujets créant la panique au niveau de la société. Des fuites qu’on essaie de faire passer comme des actes de perturbation. Il est clair que l’organisation laissait à désirer et personne ne peut dire le contraire.

Jean Riana

Lire aussi