La Gazette de la grande ile

Salon International de l’Habitat : L’événement est à sa 21ème édition

Publié le 09 octobre 2019

Le Salon International de l’Habitat (SIH) à Madagascar  est à sa 21ème édition. De fait l’Habitat, secteur majeur de l’économie nationale, n’a eu de cesse de connaître une progression positive sur l’ensemble du territoire de la  Grande île et se trouve à ce jour, face aux perspectives démographiques annoncées sur les dix années à venir, à la croisée des chemins d’une évolution annoncée, inévitable et exponentielle. Prévu s’ouvrir le 17 Octobre 2019, ce Salon de l’Habitat s’inscrit dans une dynamique inédite de la filière qui, avec la tenue de cet événement, aura succédé à une rencontre très professionnelle entre le SEBTP et les Projets Présidentiels, le tout formalisé par la signature d’un accord de collaboration, suivi quelques jours plus tard du 3ème Forum National Urbain qui aura été notamment l’occasion d’une mobilisation des différentes élus de Madagascar (Maires, députés et sénateurs).Très pragmatiquement, le Salon International de l’Habitat (SIH) à Madagascar est la plus grande manifestation économique de la région indianocéanique traitant de cette filière. Ce sera l’occasion de voir réunir tous les produits allant du gros œuvre jusqu’à la finition. La totalité des sociétés de services véritablement opérationnelles accompagnent le monde des bâtisseurs malgaches seront présents au rendez-vous. L’asphyxie sporadique que connaissent les artères de la capitale n’est absolument rien à côté de la promesse d’une asphyxie totale si les urbanistes, bâtisseurs et développeurs de villes nouvelles ne prenaient pas les briques en main. D’ores et déjà est mise en ligne, à grand renfort de pédagogie et d’argumentaires circonstanciés, la construction prochaine d’ambitieux projet urbain dont l’iconique Tanamasoandro. En fait, on n’a pas le choix ! Sont prévus 6 millions d’habitants au total dans la capitale d’Antananarivo durant la décade à venir, et il est devenu impératif d’aménager le territoire et d’anticiper cette augmentation assurée de la population.

N.A

Lire aussi