La Gazette de la grande ile

Coupure d’eau : Les résidents de Faravohitra donnent 72h à la Jirama

Publié le 09 octobre 2019

Cela fait plusieurs mois, voire même des années, que bon nombre de quartiers de la capitale vivent sans eau pendant la journée. Pour s’approvisionner, les gens sont obligés de se réveiller au beau milieu de la nuit. Pour les résidents de Faravohitra, l’exaspération est à son comble. Hier alors, ils ont manifesté leur mécontentement. « J’appelle cela du mépris… Depuis 9 mois, on est dans cette situation lamentable. Et les responsables ne daignent même pas expliquer le problème, mais se cachent derrière leur bureau en pensant qu’on ne réagira pas. Mais c’est terminé. On ne veut plus accepter cela et on attend des réponses et des excuses également », s’indignent les consommateurs. « Autrement, nous passerons à la vitesse supérieure », poursuivent-ils. A ce propos, ils donnent 72 heures à la Jirama pour régler le problème sinon ils barreront l’accès à Faravohitra. Force est de souligner que Faravohitra n’est pas le seul secteur à être victime de la coupure incessante de l’eau dans la capitale. Ses environs subissent également le même problème si l’on ne cite qu’Itaosy et Ampitatafika. Les consommateurs passent chacun à leur tour à la manifestation. Récemment, les secteurs ayant été les plus touchés par la coupure étaient Itaosy, les 67ha et Tsiadana. Après la manifestation des uns, celle des autres prend la relève. C’est tout le temps comme ça dans la capitale. Et ce, peu importe le DG nommé à la tête de la compagnie d’eau et d’électricité du pays.

A.N.

 

Lire aussi