La Gazette de la grande ile

Edito : Le résultat de la négligence du gouvernement!

Publié le 31 octobre 2019

La Grande Ile est à l’heure actuelle touchée par une hausse importante de la température et ce n’est pas pour arranger la situation actuelle où le manque d’eau pèse lourd. Avec la forte chaleur, il faut penser à se désaltérer alors que l’eau vient à manquer. Et oui, les coupures d’eau sont toujours d’actualité de telle sorte que la hausse de température est difficile à supporter. Les stockages d’eau sont à peine suffisants pour un grand nombre de foyers et le côté hygiène est même quelquefois négligé. Avec cette forte chaleur, les risques d’incendie sont de plus en plus élevés. Et si ce n’était que ça, il y a les feux déclarés volontairement comme c’est le cas de la pratique des feux de brousse effectuée par les éleveurs de bœufs dans le but d’obtenir de l’herbe fraîche pour leur troupeau.

Chaque année c’est la même rengaine, plusieurs milliers d’hectares de forêts et de collines partent en fumée à cause de cette pratique pourtant le ministre de l’environnement  et du développement durable, Alexandre Georget ne prend pas des mesures pour au moins enrayer la pratique. Une négligence des plus choquantes puisque tout le monde sait que l’espace forestier de la Grande Ile s’amoindrit un peu plus avec le temps, autant évincer le ministre concerné si ce dernier ne sait même pas l’ampleur des enjeux. Le ministre des transports, du tourisme et de la météorologie, Joël Randriamandranto essaie de vendre une île avec une biodiversité exceptionnelle tout et tout alors que les actions pour sauvegarder cette biodiversité sont en manque voire inexistante.

Les députés qui sont également concernés par la situation sont occupés avec la Loi des Finances que bon nombre d’entre eux ne prennent même pas le temps de le lire. Autant les renvoyer dans leur localité respective pour qu’ils puissent au moins convaincre les gens de leur région pour ne pas pratiquer le feu de brousse. D’autant plus qu’ils sont censés être influents dans leur région respective. Seulement, cela s’avère être le dernier de leur souci alors que l’aggravation du réchauffement climatique ne cesse de prendre de l’ampleur. Autrement dit la canicule actuelle n’est que le fruit de la négligence du gouvernement. Ces derniers temps, le ciel a été voilé par une sorte de brume qui se trouve être un épais voile de pollution recouvrant une bonne partie de Madagascar. La forte chaleur n’est pas pour arranger la pollution atmosphérique.

En effet, la canicule actuelle aggrave la pollution de l’air. La température a dépassé les 30°C ces derniers temps et cela a même atteint les 40°C dans certaines régions.

Jean Riana

Lire aussi