La Gazette de la grande ile

Indifférence au processus électoral : les électeurs montrent leur manque de confiance à la CENI

Publié le 31 octobre 2019

Le manque d’enthousiasme des électeurs par rapport aux élections dans le pays n’est pas nouveau. Toutefois, dans l’optique où les élections communales et municipales sont des élections de proximité, c’est plutôt surprenant. « Nous avons fait le premier test samedi dernier et le premier constat est le manque d’intérêt des électeurs au processus. Ils ont avancé pour cause à cela le manque de confiance à l’organe organisateur des élections, la CENI », affirme Ketaka Rafitoson, directeur exécutif de la Transparency International-Initiative Madagascar (TI-IM). Pour la première fois, TI-IM lance son projet d’observation du processus électoral. L’objectif premier étant d’octroyer les connaissances et expériences aux 100 jeunes membres de l’initiative : son importance, son déroulement…Il est également question d’observation et de descente sur le terrain. Tout cela dans le but de lutter contre la corruption. Les électeurs seront ainsi sensibilisés au vote et éduqués contre les mauvaises habitudes surtout qu’on entre très prochainement dans la période de campagne électorale. Il s’agit de l’achat des votes des citoyens. « Il est à préciser que la distribution des t-shirts est une forme indirecte de corruption. Nul besoin de rappeler qu’il en est de même en ce qui concerne l’octroi de billets », précise Ketaka Rafitison qui ne se laisse pas abattre malgré l’absence de résultats dans les contentieux.

Annie N.

Lire aussi