La Gazette de la grande ile

Affaire Ambohitrimanjaka : les inculpés ont bénéficié d’une liberté provisoire

Publié le 31 octobre 2019

Pour rappel, une dizaine de villageois ont été arrêtés par les forces de l’ordre lors de l’échauffourée à Ambohitrimanjaka. Les habitants d’Ambohitrimanjaka s’opposent au remblayage d’une centaine d’hectares de rizières prévu dans le cadre du projet de ville nouvelle « Tanamasoandro ». Tous les inculpés dans l’affaire Ambohitrimanjaka ont bénéficié d’une liberté provisoire en attendant leur procès dont un candidat maire. Le candidat maire est placé toutefois sous contrôle judiciaire. Les propriétaires fonciers dans le cadre du projet « Tanamasoandro » disposent de 10 jours pour se rendre au guichet unique au Village Voara Andohatapenaka pour examiner leurs rémunérations, selon Rateloson Philipe, directeur général de l’APIPA. Pour ceux qui envoient une lettre, la valeur de la propriété sera examinée, puis après le prix et le contrat de vente seront déterminés et quatre jours après, le paiement sera émis immédiatement. Plus de 700 “Parcelles” sont touchées par ce projet. Entre-temps, les travaux de construction du projet «Tanamasoandro » sont suspendus d’après la décision prise par le président après de la descente des envoyés spéciaux  le 22 octobre dernier.

                  N.A

Lire aussi