La Gazette de la grande ile

Ministre Joël Randriamandranto : Le prochain à limoger

Publié le 05 novembre 2019

Il convient de féliciter le Président de la République et le Premier Ministre qui ont eu l’intelligence de limoger le Ministre de l’Energie et de l’Eau, comme notre journal l’avait suggéré à maintes reprises. Il faut espérer les deux hommes forts de l’exécutif auront la même lucidité en remplaçant Joël Randriamandranto. Ce dernier aurait dû rester guide touristique. Il n’a pas l’étoffe d’un Ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie. Ce super-ministère est trop lourd à porter pour les frêles épaules de Joël Randriamandranto. Il est fort en palabres superflues mais il est faible en actions constructives. Concernant les transports terrestres, Joël Randriamandranto n’a pas été à la hauteur. Il a été incapable de sauver Sofitrans en contenant les prédateurs de Ravinala Airports et il a laissé Air Madagascar partir à la dérive. Au sujet du tourisme, qui est supposé être son domaine de compétence, Joël Randriama-

ndranto a été extrêmement décevant. C’est Andry Rajoelina qui a fait le job en encourageant la construction d’hôtels 5 étoiles et en prenant l’initiative de favoriser le tourisme fluvial sur le Canal des Pangalanes. A propos de la météorologie, le bilan de Joël Randriamandranto est désastreux. Lors de la canicule, il aurait dû lancer une campagne intense d’information, éducation et communication afin de prévenir la déshydratation des personnes et inviter la population à une gestion rationnelle de l’eau. Au lieu de cela, il est resté passif. En raison de toutes ces insuffisances manifestes, Joël Randriamandranto est au sommet de la liste des prochains ministres à limoger.

GASPARD

Lire aussi