La Gazette de la grande ile

Flux financier illicite : engendre des pertes considérables !

Publié le 06 novembre 2019

Chaque année, l’Afrique perd plus de 50 millions de dollars en flux financiers illicites ce qui montre bel et bien que cela engendre des pertes considérables. Raison pour laquelle on doit tout mettre en œuvre pour lutter contre la corruption et les flux financiers illicites qui causent des pertes à l’Afrique. Bien évidemment, Madagascar est toujours inclus dans le lot. Il faut dire que le taux de corruption à Madagascar est assez élevé que ça devient assez inquiétant. Il est à préciser que les flux financiers illicites en provenance d’Afrique sont devenus un sujet de préoccupation majeure, vu l’ampleur qu’ils prennent au fil du temps. Il est plus qu’impératif d’éradiquer la corruption et les flux financiers illicites puisqu’ils impactent négativement sur le développement de l’Afrique. Raison pour laquelle, en marge de la 11ème édition du Forum africain du secteur privé, la Commission de l’Union africaine a procédé hier au lancement de ses deux rapports phares économiques dont le rapport Dynamiques du développement en Afrique 2019 produit en collaboration avec le Centre de développement de l’OCDE sur le thème « Réussir la transformation productive en Afrique » et le rapport Mobilisation des ressources intérieures : lutte contre la corruption et les flux financiers illicites (FFI). Cela s’est déroulé au ministère des affaires étrangères (MAE) à Anosy. La problématique de la corruption et des FFI reste un casse-tête pour des pays pauvres comme Madagascar vu que même les normes juridiques par rapport à la lutte contre la corruption ne sont pas appliquées. Ce qui fait que la lutte est loin d’être facile, mais cela n’empêche quand même pas d’essayer. Si on baisse les bras, le fléau ne fera que s’empirer et ça sera le chaos total.

         Jean Riana

 

Lire aussi