La Gazette de la grande ile

Iles Eparses : Restitution non négociable (2ème partie)

Publié le 08 novembre 2019

La résolution 34/91 (portant question des Iles Glorieuses, Juan de Nova et Bassas de India) rendue le 12 décembre 1979 par l’Assemblée Générale des Nations Unies « réaffirme la nécessité de respecter scrupuleusement l’unité nationale et l’intégrité territoriale d’un territoire au moment de son accession à l’indépendance.» La France se moque éperdument de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale de la Grande Ile, comme le prouve la déclaration péremptoire de l’ancienne Ambassadrice de France à Madagascar Véronique Vouland Aneini («Les Iles Eparses appartiennent à la France ») qui a été renforcée par les propos irréfléchis du Président Français Emmanuel Macron (« Ici, c’est la France. C’est notre fierté, notre richesse »). Ce mépris de la France vis-à-vis de l’Assemblée Générale des Nations Unies souligne son sentiment d’impunité et de toute-puissance. Pour les dirigeants français actuels, Madagascar est encore et toujours une colonie. La France a tort de sous-estimer les Malgaches qui sont fermement décidés à récupérer les Iles Eparses, comme ils étaient déterminés à retrouver  leur indépendance vis-à-vis de l’ancienne puissance coloniale.

Phil de Fer et PN

Lire aussi