La Gazette de la grande ile

Justice : Toujours à la recherche de la confiance perdue

Publié le 08 novembre 2019

La session ordinaire du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a débuté hier. Présidé par le Président de la république, Andry Rajoelina, le défi à relever pour les magistrats demeure la restauration de la confiance du peuple, le monde de la justice étant entaché de toute sorte de mauvaises pratiques et conduites constatées à tous les niveaux. Ainsi, le Président de la république a annoncé qu’une réforme doit être opérée. Parmi les mesures à prendre figure naturellement la lutte contre la corruption. Effectivement, les doléances reçues au niveau de la présidence pointent du doigt ses mauvaises pratiques. Une descente au niveau du tribunal est en vue afin de voir de visu la situation. Le Président a également touché un mot sur l’amélioration des conditions carcérales, notamment le désengorgement des prisons en accélérant les audiences foraines. Dans ce domaine, seul le quart des condamnés représente la population carcérale, d’après les statistiques. Outre la surpopulation carcérale, les conditions de vie des détenus méritent aussi une attention particulière : régime alimentaire et traitement des détenus entre autres. Le but du CSM étant de mettre en place une justice équitable et impartiale. Il est également question de renforcer l’équipement des tribunaux et établissements pénitenciers. Sans oublier les nouvelles infrastructures. Toutes ces mesures ne concernent pas uniquement la capitale, mais également des autres régions. Il va sans dire que le défi est de taille.

Annie N.

Lire aussi