La Gazette de la grande ile

Période de propagande : Les députés minorent leurs fonctions parlementaires

Publié le 11 novembre 2019

Les principales attributions des parlementaires, les travaux législatifs semblent minorés actuellement par les députés. A cause de la campagne électorale, ces derniers lors de la séance plénière tenue à Tsimbazaza ont décidé de reporter l’étude et l’adoption des différents textes tels que le projet de loi de finances 2020, le projet de loi sur le code de la communication… Ces députés n’y procèderont que lors du troisième ordre du jour, prévu au mois de décembre au cours duquel la session budgétaire sera clôturée. A part les séances de travail et d’information sur la situation d’apatridie à Madagascar ou encore la rencontre avec l’Unicef, il n’y aura que la commission qui vient d’être installée la semaine dernière, chargée de la demande de suspension de la poursuite d’un député qui sera en fonction à Tsimbazaza durant ce mois de novembre. Dans le cadre de sa mission alors, elle va ainsi étudier le cas des deux députés en détention préventive depuis des mois, ces derniers qui n’avait jamais effectué aucun travail parlementaire depuis qu’ils sont élus. Une négligence totale de leur travail pour les députés alors, la salle de réunion auprès de la chambre basse est presque vide depuis l’ouverture officielle de la période de propagande. Ce qui doit mériter une attention particulière des citoyens malgaches à l’approche des élections communales, la participation de ces parlementaires à la campagne de leurs candidats respectifs n’est pas interdite par la loi en vigueur, seulement ils devront prioriser la fonction à laquelle ils ont été appelés.

  Mampionona D

Lire aussi