La Gazette de la grande ile

Usine sucrérie à Brickaville : La SASM donne de l’importance au volet social

Publié le 11 novembre 2019

La réussite d’une entreprise dépend essentiellement de son capital humain, de l’épanouissement de ses employés grâce à l’environnement favorable dans lequel ils travaillent.

Consciente de cette situation, la Société Agricole et Sucrière Malagasy (SASM) ne se limite pas seulement à ses activités principales consistant à relancer la filière canne et à réhabiliter de l’usine sucrière à Brickaville, mais elle œuvre également dans le volet social.

Une démarche globale visant entre autres l’éducation, la santé et la sécurité. Pour cela, diverses actions ont été déjà réalisées.

 Dernièrement, la SASM en partenariat avec le General Bertrand Cavallier  et le Professeur Farcot Jean Christian  ont remis des dons au bénéfice de  la Gendarmerie de Brickaville. Des tenues et des équipements de travail, des tables et des chaises et même de la peinture pour le bâtiment ont fait l’objet de ces dons. « Nous sommes très heureux de pouvoir aider cette unité afin qu’elle puisse exercer au mieux ses engagements d’assurer la sécurité de la population et de ses biens », avance le Général  Bertrand Cavallier. « Cette action n’est que le début mais nous comptons la poursuivre dans les mois à venir », continue-t-il avec un ton vraiment engagé.

De son côté, le bénéficiaire dirigé par le Colonel Théodule Ranaivoarison, Commandant du Groupement de la Gendarmerie d’Atsinanana ne manque pas de les remercier :

 « L’acquisition de ces matériels et  de ces équipements nous rendent fiers et nous motivent à accomplir aisément notre travail et j’espère que cela ait des impacts au niveau de la population », précise-t-il.

Santé et éducation

La santé et l’éducation ne sont pas en reste.

Lors de son passage à Brickaville, le Professeur Farcot Jean Christian, cardiologue et  Professeur associé au Collège de Médecine des Hôpitaux de Paris, a visité le centre de santé à Maromamy pour un état des lieux.

Ce centre de santé ne dispose que très peu d’équipements. Ainsi, le Professeur Jean Christian Farcot a promis de faire de son mieux afin d’équiper cette unité pour que celle-ci puisse assurer au moins un service de santé de base.

Quant à l’éducation, un des principaux projets de la SASM prévoit également de mettre en place des centres de formation dans les domaines techniques, industriels et agricoles. Le renforcement de capacité de tous les collaborateurs est essentiel pour la pérennisation de cette usine sucrière.

Outre les emplois qui sont destinés à la population de Brickaville et des villages environnants, toutes ces actions sociales leur sont également très bénéfiques.

Des importants leviers de développement pour cette région et surtout pour sa population qui a souffert durant une dizaine d’années durant laquelle l’usine sucrière n’a pas tourné.

Un nouveau départ se prépare. Donnons-nous les mains pour concrétiser tous ces projets. Relevons le défi ensemble pour notre pays !

Lire aussi