La Gazette de la grande ile

Ministre de l’énergie et des hydrocarbures : Seule la tête change, mais la situation reste la même, voire pire

Publié le 14 novembre 2019

Madagascar est à l’heure actuelle à cours d’eau et d’électricité et la situation ne va pas en s’améliorant et les faits sont là pour servir de preuve. Les cas de coupures s’empirent de jour en jour. L’eau et l’électricité sont dorénavant des produits de luxe. Les habitants de la capitale vivent avec depuis un certain temps déjà. La Jirama ne maîtrise plus rien et les usagers en souffrent alors qu’ils paient leur facture de manière régulière et sans retard. La qualité de service octroyé par la Jirama s’amenuise un  peu plus avec le temps et la situation n’est pas prête de s’améliorer de sitôt.

La Grande Ile est complètement à sec à l’heure actuelle vu que chercher de l’eau n’est point chose aisée vu qu’il faut attendre des heures pour pouvoir s’en procurer. Il n’y a qu’à voir les longues queues de bidon jaune qui se forment au niveau de pompes publiques. Dans certains quartiers, l’eau n’est en marche que durant la nuit. Jour et nuit la population malgache fait face à la même histoire. On a éjecté le ministre de l’énergie et des hydrocarbures Vonjy Andriamanga pour faire de la place à Christian Ramarolahy qui ne s’avère pas mieux. Et oui, Christian Ramarolahy assume désormais l’intérim au sein dudit ministère, mais il est loin d’être à la hauteur vu que les problèmes restent les mêmes. On peut même dire que cela s’est empiré. A vrai dire que peut-on attendre d’un homme qui n’est pas capable de régler les problèmes liés au ministère dont il a la charge à savoir le ministère des postes et des télécommunications. Il n’y a qu’à voir l’instabilité du réseau de communication dans le pays pour le constater. Autrement dit, Christian Ramarolahy n’a aucun contrôle et qu’il est totalement dépassé par les évènements.

Les responsabilités dont il a la charge sont bien trop lourdes pour un flémard de son genre. Il faut dire qu’il n’a pas l’habitude de se confronter aux situations difficiles et il ne sait pas quoi faire d’autant plus que la situation est loin d’être facile vu que le manque d’eau et d’électricité en permanence risque de faire monter les tensions au niveau de la société et que cela risque d’exploser à tout moment.

Jean Riana

 

Lire aussi