La Gazette de la grande ile

Exportation de litchis : La première vague partira ce jour

Publié le 20 novembre 2019

L’exportation des litchis revêt une importance certaine pour Madagascar, car elle représente une source de devises non négligeable. L’utilisation de la technique du soufrage permet de prolonger la durée de conservation des fruits, et donc de pouvoir présenter sur le marché européen des litchis frais, même après plusieurs semaines de transport par voie maritime. La première vague d’exportation de litchis de Madagascar durant cette campagne de l’est de la Grande île sera de 8 000 tonnes et partira du port de Toamasina ce mercredi 20 novembre. A noter que cette année, le ministère ainsi que les opérateurs économiques de ce secteur envisagent d’exporter 17 500 tonnes. Depuis l’ouverture de la campagne de litchis, seuls les produits du Sud de la région Antsinanana (Brickaville et ses environs) ont été récoltés. Les récoltes du nord attendront vers la fin de cette semaine, ont expliqué les collecteurs. 12 000 ariary, tel est le prix du kilo de vanille livrés par les collecteurs pour les exportateurs à Toamasina. Ces collecteurs se plaignent de ce prix, jugé trop bas. Ils espèrent au moins que les exportateurs prennent le kilo de leurs litchis à un prix de 1 500 à 2 000 le kilo. Madagascar possède un fort potentiel dans le domaine de l’exportation du litchi: forte production, peu de concurrence, période d’exportation favorable sur le marché européen. Le litchi est donc un produit ayant beaucoup d’avenir, à condition que la “chaîne” d’exportation devienne de plus en plus performante quant à l’efficacité et la qualité.

Nandrianina A

Lire aussi