La Gazette de la grande ile

Muay Thaï – Escroquerie de la Fédération : Le Président pointé du doigt

Publié le 04 décembre 2019

Suite à la conférence de presse du président de la fédération malgache de Muay Thaï, Rakotoalizao Gervais Hainatiana, le mercredi 20 novembre dernier à l’espace Yandy By Pass, une conférence de presse qualifiée de mensongère par la délégation malgache qui a fait le déplacement à Paris pour le soi-disant stage en France, le président du Muay Thaï, Rakotoalizao Gervais Hainatiana est actuellement pointé du doigt. Un président sommé par l’Ambassade de France de se rendre à l’Ambassade le 4 décembre prochain pour apporter les passeports de tous les membres de la délégation malgache pour le stage en France pour vérification si bel et bien toute la délégation est rentrée au pays. Ce qui est très loin le cas et qui fait tourner la tête à monsieur le président actuellement. Un président de fédération qui fait actuellement du clientélisme pour trouver des personnes pour témoigner à l’Ambassade pour ce que beaucoup qualifient d’escroquerie de la fédération dans ce déplacement en France.

En effet, pour la  petite histoire,  rappelons que fin octobre dernier, le président de la fédération malgache de Muay Thaï, Rakotoalizao Gervais Hainatiana, à la tête d’une forte délégation de douze (12) personnes est parti en France pour un  soi-disant stage dans l’hexagone. Arrivant à Paris, ladite délégation n’a même pas trouvé de quoi se loger. Il a fallu l’assistance d’un certain Rakotoarisoa Bruno, un Français d’origine malgache, membre de la fédération française de boxe pied-poing, pour venir en aide à ladite délégation malgache contrainte de dormir sur le tatami d’un gymnase à  son arrivée dans la capitale française. Le soi-disant stage en France en fait n’est que du vent car, selon le témoignage de Rakotoarisoa Bruno : « il n’y eut aucunement de stage pour la délégation malgache mais, c’était plutôt des entraînements dans quatre clubs différents exactement. Le premier entraînement était dans le club de Gabriel Lamy de Brunoy. C’était seulement le 5e jour de l’arrivée en France de la délégation conduite par le président Rakotoalizao Gervais Hainatiana que les Malgaches étaient chez Pascal Mathieu, le club d’Athis Mons dans le 20e arrondissement de Paris, pour un simple entraînement sans encadrement aucune.

Notons que concernant cette délégation de MuayThaï, conduite par le président de la fédération, Rakotoalizao Gervais Hainatiana, les membres étaient au nombre de 15 au départ, trois (3) ont obtenu un refus de visa de l’Ambassade de France. Douze (12) personnes ont pu partir pour l’Hexagone mais, de ces douze personnes, quatre (4) sont réellement dans le monde de la boxe à savoir, deux (2) boxeurs et deux (2) encadrements dont le président de la fédération, Rakotoalizao Gervais Hainatiana et le Directeur Technique National (DTN), Rabenaivo Hery. Le reste de la délégation est parti dans la nature pour se réfugier en France en tant que clandestin. Du coup, la question coule de source. Est-ce que le président de la fédération, Rakotoalizao Gervais Hainatiana a inventé de toute pièce ce soi-disant stage en France pour faire passer en clandestin huit (8) personnes ? Il est à signaler que dans le milieu, on parle de plus en plus de cette question d’une somme de 500 euros à payer en plus du billet d’avion au président de la fédération qualifié par les victimes de passeur de clandestin.

Face à une telle situation, tous les regards se tournent vers le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) en général et de madame la Directrice Générale des Sports (DGS), Rosa Rakotozafy en particulier. Pour beaucoup, l’octroi de visa à l’Ambassade pour ce genre de déplacement sportif en France de cette délégation de la fédération du Muay Thaï, ne s’était pas fait sans l’aval de madame la DGS. Et en attendant la réaction du ministère par le biais de madame la DGS, le Consulat de France qui a été informé de l’escroquerie de la fédération a déjà pris ses responsabilités en convoquant pour le 4 décembre prochain le président Rakotoalizao Gervais Hainatiana. Un président qui, mine de rien, n’a pas eu le scrupule d’annoncer dans sa conférence de presse tenue le 20 novembre dernier à l’espace Yandy By Pass que la fédération malgache de Muay Thaï a maintenant les yeux rivés pour les Championnats du Monde de la discipline du 08 au 14 mars 2020 en Thaïlande. «Nous espérons aligner 10 combattants dont 3 jeunes, 3 femmes et 4 hommes. L’heure est encore à la préparation » a-t-il dit. Et la question coule de source de qui se moque-t-on ?

F.A.R

Lire aussi