La Gazette de la grande ile

EDITO : Un Etat défaillant

Publié le 04 décembre 2019

Eric fou hehy est revenu sain et sauf de son séjour hospitalier en Inde. En tenant une conférence de presse pour remercier tous ceux qui l’ont aidé notamment les présidents Rajaonarimampianina et Rajoelina ainsi que tous les généreux donateurs et les fans ou les simples compatriotes, il a pu subir une greffe de rein et du foie en Inde. Eric fou hehy a eu cette chance inouïe parce qu’il est quelqu’un de connu, parce qu’il est un personnage public, et il a été aidé.  Il a tout à fait raison de dire que l’argent nécessaire pour son évacuation sanitaire et ses opérations auraient pu aussi permettre de mettre des infrastructures sanitaires aux normes car tout le monde ne bénéficiera pas de cet élan de sympathie que les compatriotes et autres personnalités du pays ont eu pour lui…parce que les autres sont des illustres inconnus. Eric fou hehy a cette générosité là de penser aux autres en sortant de cette épreuve,  les autres qu’il ne connaît pas, les autres qui sont des inconnus dans la vie publique à Madagascar, les autres  qui même s’ils lancent un appel de détresse n’auront pas grand chose car on ne les connaît pas. Dans ce pays la vie est à deux vitesses. Un ministre ou un personnage public est malade il est évacué de toute urgence avec l’argent public en dehors de Madagascar car ils n’ont aucune confiance ni aux médecins ni aux  infrastructures sanitaires du pays. Dans ce pays, un simple particulier qui paie des impôts pour donner entre autres un train de vie luxueux aux parlementaires et à l’exécutif s’il tombe gravement malade et qu’il lance un appel à solidarité jamais il n’aura la somme nécessaire pour être évacué à l’extérieur et se faire soigner…alors il s’en remet au corps médical à Madagascar,  il s’en remet à tous les saints, il s’en remet aux infrastructures médicales en piteux état,  il ne peut que faire confiance à ce qu’il y a au pays tout en prenant conscience que les hauts dignitaires eux ils fuient ces infrastructures.  Dans ce pays peu importe les coups de communication, les maquettes et autres produits tape à l’œil, le fait est là et bien réel on a peu de chances d’être sauvé si on est un illustre inconnu et les hauts responsables du pays fuient les centres de santé à Madagascar pour aller se faire soigner à l’extérieur  au moindre “petit bobo” avec l’argent du contribuable. Au lieu d’équiper les hôpitaux à Madagascar  on préfère acheter des voitures neuves pour les déplacements des responsables dans l’exécutif,  on préfère emmener toute une délégation se déplacer à l’extérieur avec des indemnités faramineuses pour chaque membre de la délégation…et dormir tranquille les nuits alors même que l’Etat est défaillant et si cela dérange le système de santé n’a pas la confiance des décideurs de ce pays.

Claude Rakelé

Lire aussi