La Gazette de la grande ile

Vols de bovidés : Les puces électroniques à l’épreuve de la réalité ?

Publié le 06 décembre 2019

L’implantation de puce électronique pour tous les zébus de l’île figure parmi les programmes de gouvernement actuel. Le but étant de lutter contre l’insécurité grandissante dans le pays, et en particulier contre le vol de bovidé qui n’a jamais été maîtrisé durant des années. Les avantages de l’utilisation de cette technologie ont été déjà démontrés par des équipes de techniciens nationaux et étrangers venu dans le pays. Devant être présenté comme une technique moderne et innovateur, les puces électroniques qui seront implantées sur les bovins permettraient d’authentifier, de tracer et de géolocaliser les zébus. Actuellement, les performances et l’efficacité de cette technologie sont très attendues par la population. D’ailleurs, d’après les dernières informations, environ 10.000 zébus devront être identifiés avec ces puces électroniques d’ici la fin de cette année. Les régions qui sont les plus touchées par ce phénomène de vol de bovidés comme la région de Bongolava, le Menabe, et le Mélaky sont actuellement les prochaines dans la liste de ceux qui bénéficieront de cette opération d’implantation de ces puces électroniques. Mais ce qu’attendent le plus la population et les opérateurs qui travaillent dans la filière bovine, ce sont les résultats, en particulier les cas d’arrestation de bandits ou encore la découverte de zébus volés avec l’aide de cette technologie. Ce qui n’a pas encore été constaté jusqu’ici. Tout le monde attend donc avec impatience ces résultats avant d’être totalement convaincu de son efficacité.

Ranaivo

Lire aussi