La Gazette de la grande ile

Litchi : A consommer avec modération

Publié le 06 décembre 2019

Durant la saison des pluies comme le cas en ce moment, de nombreuses variétés de fruits tropicaux abondent à Madagascar. Des fruits saisonniers que l’on ne retrouvent que pendant quelques mois par an. C’est le cas du litchi en provenance de la partie Est de l’île qui commencent à arriver dans la capitale en ce moment. Ce fruit contient une haute teneur en sucre mais constitue également un excellent apport en vitamine. Mais en dehors des nombreux bienfaits que l’on lui attribue, sa consommation peut également être dangereuse pour la santé, en particulier lorsqu’on en abuse. En effet, pour les habitants de cette partie Est de l’île, le litchi est bien connu comme la principale cause de fièvre, de convulsions, de trouble de la conscience surtout chez les enfants. Selon encore les informations recueillies auprès de ces populations, la consommation en grande quantité du litchi et en particulier à jeune est néfaste sur la santé. Presque chaque année, des enfants y laissent même la vie en consommant d’une manière irraisonnée du litchi. Certes, aucune étude sérieuse en vue de démontrer ces dangers de la consommation abusive du litchi n’a encore été effectuée à Madagascar. On ne peut donc pas confirmer avec certitude sa véracité sur le plan scientifique. A l’étranger, des études ont pourtant déjà montré que ce n’est pas la consommation du litchi en soi qui est dangeureuse mais sa consommation à jeune. Les graines du litchi contiennent des toxines et ce mode de consommation pourrait altérer gravement la synthèse du glucose conduisant à une hypoglycémie aiguë. De même, ce sont les fruits non encore mûrs qui sont les plus dangereux. Ainsi, il appartient à chacun de prendre des précautions nécessaires pour éviter le pire. Le litchi doit être consommé avec modération, après un repas et dans la mesure du possible, on ne doit pas en donner aux enfants en bas âge. Il faut aussi veiller à ne manger que les fruits mûrs.

Ranaivo

 

Lire aussi