La Gazette de la grande ile

Assurance ARO : Entre népotisme et abus d’autorité !

Publié le 09 décembre 2019

Le népotisme règne au sein de l’entreprise ARO à l’heure actuelle vu que nombreux sont les employés poussés à la démission pour faire de la place au copinage ou quelque chose du genre. Et oui, le DG par intérim Rakouth Zafiarisoa et la DRH Rakotoharivahoaka Jocelyne font preuve de tous les moyens pour  faire de la place à leurs proches quitte à piétiner les employés en place. C’est la gente féminine qui sont les plus persécutées par la DRH actuelle afin que cela aboutisse à la démission. Jusqu’à présent, pas moins de trois femmes ont démissionné de ladite société à cause du comportement de Rakotoharivahoaka Jocelyne. Il semblerait qu’il existe une femme qui ne s’est pas laissé faire et se serait fait convoquée à maintes reprises en codis alors que les dossiers montés contre cette dernière ne font pas le poids. Il semblerait même que ladite personne serait un employé modèle si on tient compte vu qu’elle a à son actif 22 ans de services et a obtenu récemment une promotion grâce à un concours interne. Autrement dit, il s’agit d’un employé modèle qui n’a rien à se reprocher. Une fois promu, cette dernière n’a pas tardé à se faire persécuter car le poste qu’elle détient serait à pourvoir pour les copains-copains. Et oui, telle est la situation qui prévaut dans l’Assurance ARO, le népotisme et l’abus d’autorité règne en maître et les instigateurs sont Rakouth Zafiarison et Rakotoharivahoaka Jocelyne. Il semblerait qu’auparavant Rakotoharivahoaka Jocelyne a déjà fait baver les employés de Madarail  dans le temps et une fois qu’elle a été éjectée, les employés ont effectué une fête. Ayant obtenu une place au sein de l’Assurance ARO, cette dernière a continué ses habitudes et s’est confronté à un certain Rakotondravao Galiste, un ancien administrateur de la société ARO qui a été licencié injustement à cause de cette dernière alors qu’il était tout prêt de passer à la retraite. Ce dernier a d’ailleurs porté l’affaire au niveau de la justice qui a spécifié clairement que la décision de licenciement prise par l’employeur n’est pas juste, inhumaine et de ce fait, relève d’une intention caractérisée de nuire. Autrement dit, il s’agissait d’un licenciement abusif. Quant à Rakouth Zafiarison, c’était un ancien responsable de l’AFM (Assurance France Madagascar) qui a été fermé vu qu’on a enregistré une multitude de fausses déclarations.

Jean Riana

Lire aussi