La Gazette de la grande ile

Recrutement de 1 000 élèves agents de police : Remis en question du niveau BEPC comme diplôme exigé

Publié le 09 décembre 2019

La mission dévolue aux agents des forces de l’ordre est aussi sacrée que la vie nationale en dépend totalement. Puisque l’accomplissement de leurs tâches deviennent chaque année de plus en plus difficile, il est tout à fait logique dans le cadre de leur recrutement, de rehausser le niveau du diplôme minimum exigé. La Gendarmerie nationale a déjà appliqué ce changement dans le cadre du précédent concours pour le recrutement des élèves gendarmes à l’école nationale de la gendarmerie d’Ambositra, le diplôme du baccalauréat est exigé s’il était auparavant le brevet d’études de premier cycle (BEPC). Actuellement, dans le cadre du concours au sein de la police nationale, le niveau BEPC est encore toléré par le ministère de la Sécurité Publique pour les 1 000 élèves agents de police à recruter, cette situation va creuser l’inégalité entre les agents des forces de l’ordre. Le diplôme BEPC ne correspond plus à l’évolution de la société en général et encore moins à l’envergure de la mission qui leur est confiée, ce qui pourrait alors entraîner une faille dans le cadre du service de la police nationale. Le Baccalauréat devrait être le seul diplôme minimum exigé pour ces agents des forces de l’ordre, y compris les agents pénitentiaires.

Mampionona D

Lire aussi