La Gazette de la grande ile

Circulation à Antananarivo : A quand la fin des embouteillages ?

Publié le 09 décembre 2019

La circulation est un grand problème dans la capitale. En effet, la circulation automobile est tellement dense qu’aux heures de pointe (matin et soir) qu’il existe des embouteillages monstres ! Impossible d’avancer. Il y en a ceux qui passent six heures par jour dans les embouteillages, à l’instar des habitants des périphéries de la capitale.  De plus, l’air y est totalement irrespirable. Les travaux de réhabilitation des routes ne font qu’aggraver la situation. Malgré la présence des policiers de la route, le phénomène n’a jamais été résolu. Pourtant, le ministre de la Sécurité Publique a pris de nouvelles mesures pour pouvoir résoudre le problème de circulation à Antananarivo. Le nombre de policiers qui s’occupent de la circulation a été augmenté. Ces policiers utilisent désormais de nouveaux matériels de communication comme des radios pour la régularisation de la circulation. L’utilisation des caméras de surveillance sera de mise. Les mesures prises pour la circulation des pousse-pousse et des charrettes seront respectées et enfin, les véhicules qui stationnent sur les bords de route et qui obstruent la circulation seront enlevés et mis en fourrière. Certes, rien n’a pu résoudre les bouchons dans la capitale depuis toujours. Les embouteillages sont toujours d’actualité, malgré certaines mesures. Les pousse-pousse et les charrettes circulent à n’importe quelle heure, mais sans aucune intervention. Par ailleurs, le code de la route existe bel et bien, mais les automobilistes ne font qu’à leur tête. On roule à droite mais la priorité se fait à gauche. La priorité se fait à droite sur tout le reste de l’île. Les policiers et gendarmes se font un plaisir de les arrêter en cas de distraction. Un arrangement à l’amiable est toujours possible pour éviter la confiscation du permis et de devoir le récupérer au commissariat (bakchich).

Nandrianina A

Lire aussi