La Gazette de la grande ile

Remaniement ministériel : Des propositions plutôt que des rumeurs

Publié le 21 décembre 2019

Comme après chaque élection, les rumeurs circulent à propos d’un remaniement gouvernemental ou ministériel. Le Premier Ministre conservera-t-il son poste ? Tel Ministre sera-t-il reconduit ou, au contraire remercié ? Les commentaires vont bon train au sujet des favoris, des challengers et des outsiders. Pour l’instant, il n’y a que deux certitudes : il faudra combler deux fauteuils vacants du Ministre des Affaires Etrangères et du Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures. Concernant le remaniement inéluctable, il est prématuré de se lancer dans des pronostics inutiles qui vont alimenter des rumeurs infondées. Il est plus judicieux de se pencher sur quelques propositions.

Premièrement, on parle souvent d’une nécessaire évolution des mentalités. Il serait temps d’en faire la démonstration au niveau politique, en remettant en cause les corporatismes et les chasses gardées. Pourquoi faut-il absolument que le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice soit un magistrat ? Serait-ce un crime de lèse-majesté de nommer un avocat, un notaire ou un huissier à ce poste? Dans le même esprit, pourquoi ne pas désigner un administrateur civil au Ministère de la Santé Publique ou au Ministère de la Défense ?

Deuxièmement, toujours à propos de la progression des mentalités, il est absurde que certains ministères soient réservés aux femmes. L’ouverture d’esprit est nécessaire en ce XXIème siècle, dans un pays qui a été jadis dirigé par des reines. Il est temps de bousculer les préjugés. Pourquoi ne pas désigner une femme au Ministère de la Sécurité Publique (en charge de la Police) et un homme au Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme?

Troisièmement, on peut qualifier de restreint le premier gouvernement du Premier Ministre Christian Ntsay. La maîtrise budgétaire est une bonne chose mais elle ne doit pas se faire au détriment de l’efficacité. On a bien vu que certains ministères sont beaucoup trop lourds pour les épaules d’un seul ministre. C’est le cas du Ministère du Tourisme, des Transports et de la Météorologie. Ce Ministère et bien d’autres devraient être scindés, au moins en deux Ministères, ou éclatés en Secrétariats d’Etat. De plus, l’élargissement des portefeuilles ministériels permettrait de satisfaire les revendications liées à l’équilibre régional.

R.Lola et Phil de Fer

Lire aussi