La Gazette de la grande ile

Ouvrages et infrastructures publiques : La lutte contre les cas de vols reste un défi

Publié le 21 décembre 2019

La population a besoin d’une infrastructure au norme et en bonne qualité pour pouvoir évoluer. Raison pour laquelle les dirigeants cherchent tous les moyens pour construire de nouvelles infrastructures publiques ou pour entretenir les infrastructures déjà existantes afin de les garder en bon état. Cependant, de nombreuses situations font que l’on n’arrive jamais à garder ces infrastructures et ouvrages publics dans leur état initial. En effet, dans la plupart des cas, ce sont les usagers eux mêmes qui ne respectent pas ces ouvrages ce qui accélère la détérioration. D’un autre coté, les cas de vol perpétrés par des malfaiteurs sur ces ouvrages publics ne doivent plus être négligés en ce moment. Ce qui intéresse surtout les voleurs ce sont les matériaux métalliques. Que ce soit les dalles qui servent à couvrir les regards et les trous réalisés sur la chaussée, ou encore les barres de fers métalliques sur les garde-fous des ponts sont prises d’assaut par les voleurs. Le cas également des métaux des abris-bus et des panneaux de signalisation. Mais les lampadaires alimentés par les panneaux solaires sont aussi très prisés par les voleurs. Comme ce qu’on peut voir sur la route digue d’Ampitatafika. La plupart des panneaux solaires qui servent à alimenter les éclairages publics ne se trouvent plus à leur place. Les éclairages fonctionnant à l’électricité fournis par la société nationale Jirama ne sont pas pour autant épargnés par ce fléau. Les voleurs emportent les câbles qui assurent l’acheminement de l’électricité. La lutte contre ces vols doit donc être multipliée si l’on veut conserver ces ouvrages et infrastructures publics dans leurs états initiaux. Outre le devoir des autorités concernées, tous les citoyens sans distinctions doivent aussi y contribuer pour obtenir de véritable résultat.

Ranaivo

Lire aussi