La Gazette de la grande ile

Edito : Il est plus que temps de rattraper le retard !

Publié le 16 janvier 2020

Madagascar fortement atteint par la pauvreté a du mal à se remettre sur les rails. En effet, la Grande Ile peine à aller vers le développement en raison des mauvaises pratiques telles que la corruption ou le trafic d’influence… qui font que le pays régresse encore et encore. Le taux élevé de corruption a fait que les personnes compétentes sont négligées pour faire de la place au copinage ou autre chose du genre. Ça a toujours été le cas dans le pays tant dans le domaine public que privé.

On s’étonne qu’aucun développement n’a été enregistré au fil des années malgré les potentiels immenses en notre possession. Et oui, la Grande Ile marche à reculons vu qu’on n’a enregistré aucune avancée économique majeure depuis l’acquisition de l’indépendance à nos jours alors que le pays n’a connu aucune guerre. C’est triste de voir l’état de pauvreté dans laquelle se trouve le pays alors que les richesses naturelles dont il dispose ne sont pas des moindres. Madagascar est un pays riche, mais avec une population appauvrie par les dirigeants qui ne pensent qu’à leur propre personne. Il est plus que temps de changer de mentalité afin de pouvoir rattraper le retard économique du pays. Cela ne pourra être possible sans un changement de comportement des acteurs politiques qui ne pensent qu’à se chercher des noises lorsqu’ils n’appartiennent pas à la même entité politique.

A l’exemple du TIM et du Mapar dont la rivalité ne date pas d’hier et n’en finit pas jusqu’à nos jours. Notons que cette rivalité a coûté cher au pays auparavant et si cela continue de la sorte, l’impact sur l’économie se fera toujours ressentir. Le TIM non content des défaites successives aux élections qui se sont enchaînées, fait tout pour mettre des bâtons dans les roues du régime en place. Pourquoi ne pas faire table rase du passé et s’entraider afin de rattraper le retard considérable en termes de développement.

Jean Riana

Lire aussi