La Gazette de la grande ile

Nirina Ravelohanitra : Des interventions pour sa libération

Publié le 22 janvier 2020

Le placement en détention préventive de Nirina Ravelohanitra est utile au besoin de l’instruction et à la manifestation de la vérité. On se souvient que pendant de longues années, elle a fui la police pour se soustraire à la justice. Cette privation de liberté dérange l’intéressée ainsi que les individus haut placés qui la soutiennent et la protègent. Ils font des pressions insensées et des interventions absurdes pour que l’ancienne députée, actuellement détenue à Antanimora, obtienne une libération provisoire qui lui permettra de rejoindre son frère Alfred Rakotinirina à l’Etranger. Pourquoi ces hautes personnalités défendent-elles, au mépris de l’intérêt général, Nirina Ravelohanitra qui est seule face à des dizaines de plaignants dont les droits sont bafoués ? Pourquoi ces hautes personnalités protègent-elles mordicus Nirina Ravelohanitra au point de mettre en péril leur fonction ? Pourquoi ces hautes personnalités prennent-elles autant de risques alors que Nirina Ravelohanitra doit purger sa condamnation à une peine d’emprisonnement ferme ? Quels avantages en nature ou en numéraires ont-elles perçu, et continuent-elles de percevoir, pour sauver cette spécialiste de l’escroquerie à la douane ? En novembre 2019, lors de son intervention auprès du Conseil Supérieur de la Magistrature qu’il préside, Andry Rajoelina avait rappelé son vif attachement à la lutte contre la corruption et à l’instauration d’une justice équitable. Qui ose défier le Chef de l’Etat et remettre en cause son engagement à l’égard de la population ?

     M. GASPARD

Lire aussi