La Gazette de la grande ile

Sud de Madagascar : L’eau autour de la mine Rio Tinto présente un danger

Publié le 23 janvier 2020

La mine QMM de Rio Tinto est située dans la région d’Anosy, près de Fort Dauphin, à l’extrémité sud-est de Madagascar. Rio Tinto détient 80% de QMM, les 20% restants étant détenus par le gouvernement de Madagascar. Les opérations minières actuelles sont sur le site de Mandena. Les phases ultérieures prévues de l’exploitation minière se feront sur les sites de Ste-Luce et de Petriky. Andrew Lees Trust a fourni à Rio Tinto un document permettant de définir et de faire progresser un processus de communication au niveau local, ainsi que la possibilité de développer une expertise en matière de surveillance au niveau communautaire (par exemple, sur la qualité de l’eau). Les résultats des nouvelles études indépendantes sur la qualité de l’eau autour de la mine Rio Tinto/QMM dans le Sud, dévoilés par Andrew Lees Trust, révèlent que l’eau autour de la mine contient de fortes concentrations d’uranium et de plomb, pouvant mettre en danger les habitants de cette localité qui utilisent comme source l’eau potable. QMM utilise le dragage et une usine qui flotte sur un étang construit comme première étape de la séparation des minéraux d’intérêt (le circuit humide). Les sables minéraux dragués sont passés à travers une usine de séparation flottante pour éliminer les minéraux lourds tels que l’ilménite et le zirsill. Des matériaux plus légers tels que la silice sont renvoyés dans le bassin de dragage. L’ilménite est éliminée par traitement électrostatique. Une plus grande séparation est alors nécessaire pour éliminer les minéraux résiduels afin que le zirsill reste. Les processus de séparation éliminent les minéraux magnétiques tels que la monazite(«rejets magnétiques»). Le volume d’eau douce nécessaire au traitement des sables minéraux est réduit grâce au recyclage. Environ 9,4 millions de litres d’effluents de processus sont produits chaque année. Les effluents de processus sont traités dans des bassins de décantation avant d’être rejetés dans une zone humide située sur le site de la mine et drainent à la rivière Mandromondromotra.

Recueillis par Nandrianina A

Lire aussi