La Gazette de la grande ile

Norbert Ratsirahonana : Le dernier tour de piste de l’opportuniste

Publié le 28 janvier 2020

Norbert Ratsirahonana a récemment tenu les propos suivants : « si les dirigeants avaient suivi mes conseils, Madagascar n’en serait pas là aujourd’hui. » Il insinue que s’il avait été écouté et compris, la population malgache serait prospère. Non seulement Norbert  Ratsirahonana pue l’arrogance mais il se croit indispensable. Non seulement il manque d’humilité mais il transfigure l’Histoire. Nos compatriotes ne se sont pas trompés sur le personnage qui se prend pour le Messie. C’est pourquoi ce bouffon n’a jamais élu à la magistrature suprême même s’il a été nommé Chef d’Etat par intérim de septembre 1996 à février 1997. Si Norbert Ratsirahonana n’avait pas accordé des exonérations douanières exorbitantes à Marc Ravalomanana, Madagascar n’en serait pas là aujourd’hui. Conseiller de l’ombre, Norbert Ratsirahonana excelle dans la fourberie et la manipulation. Ce n’est pas un hasard s’il fait une apparition médiatique à la veille du remaniement ministériel. Il tente de peser de tout son poids pour placer des individus de son parti politique à des postes ministériels. S’il n’obtient pas satisfaction, il fera certainement une entourloupe au régime actuel pour rester fidèle à sa légende de politicien traître et roublard issu des Hauts-Plateaux. A 81 ans, Norbert Ratsirahonana est un has-been mais sa présence personnelle est nécessaire car l’AVI ne représente plus grand-chose sur l’échiquier politique. A travers son dernier tour de piste, Norbert Ratsirahonana démontre qu’il est plus opportuniste et parasite que jamais.

Ranary et PN

Lire aussi