La Gazette de la grande ile

Raoul Rabekoto : Hors-jeu !

Publié le 13 février 2020

Raoul Rabekoto est sur le banc de touche, non pas en tant que Président élu de la Fédération Malagasy de Football (FMF) mais en sa qualité d’ancien Directeur Général de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNAPS). De nombreux individus s’insurgent contre l’Interdiction de Sortie du Territoire (IST) dont il fait l’objet. Certains vont jusqu’à prétendre, à tort, que l’ordre émane de la Présidence de la République. Celle-ci n’est pas compétente pour ordonner une telle mesure administrative.

De source informée, on sait que Raoul Rabekoto fait l’objet d’une plainte pour détournements de fonds, corruption, abus de fonction, favoritisme enrichissement illicite et blanchiment au préjudice de la CNAPS. Ces faits graves montrent qu’il a manifestement joué contre son camp lorsqu’il dirigeait cet établissement public. Le préjudice financier de la CNAPS s’élève à 14,6 milliards Ariary. Les lourdes charges étant soutenues par des preuves suffisantes, le Ministère Public a estimé  qu’une IST à l’encontre de Raoul Rabekoto était nécessaire. Les fréquents voyages à l’étranger de ce dernier pourraient ralentir l’enquête. De par son titre de Président élu de la FMF, Raoul Rabekoto est populaire mais sa fonction ne le place certainement pas au-dessus de la loi. Il n’est protégé par aucune immunité. Les poursuites pénales contre Raoul Rabekoto ne doivent ni donner lieu à un débat passionnel, ni glisser vers le terrain politique puisque les faits qui lui sont reprochés remontent à l’époque où il était directeur général de la CNAPS. Avant d’être président de la FMF et magistrat, Raoul Rabekoto est un justiciable comme un autre qui devra répondre de ses actes, sachant qu’il bénéficie de la présomption d’innocence.

Ranary

 

Lire aussi