La Gazette de la grande ile

Histoire de grain de beauté : Le sort de l’orateur José William connu ce jour

Publié le 13 février 2020

L’histoire de grain de beauté lors d’une cérémonie à l’occasion des fiançailles, tenue à Alarobia Amboniloha le 14 décembre dernier, a tourné mal pour José William Raharison, l’orateur chargé de l’animation. Après avoir été placé en garde à vue pendant 48 heures et déféré au Parquet puis libéré provisoirement en attente de son procès le 4 février dernier, le tribunal correctionnel prononcera le verdict ce jour. Sans considération de son rôle durant la cérémonie, José William a été arrêté le 16 décembre dernier pour diffamation. Une arrestation abusive dénoncée par grand nombre de citoyens malgaches, notamment les tananariviens et même jusqu’à maintenant, diverses associations telles que l’association des orateurs de Madagascar (FIMPIMA), le FIMPIDIMY… apportent leur soutien à leur collègue orateur dont le sort est entre les mains des juges, lesquels ne sont autres que des collègues de celui qui s’est senti visé par un jeu de mots prononcé par José William et a ensuite porté plainte. « Manatrika eto ny ray aman-dreny tena manja, fa na ny tarehy aza voaravaka tandra » traduction libre : «Les parents très élégants sont venus assister à cet événement, et même leur visage est décoré de grain de beauté », une phrase qui a coûté cher pour ce jeune orateur. Un pure et simple abus de pouvoir de la part du juge puisqu’on sait bien que dans de telles céremonies, les jeux de mots ainsi que les proverbes sont de règle, et la plupart des proverbes malgaches parlent également de l’handicap d’une personne.

Mampionona D

Lire aussi