La Gazette de la grande ile

Reboiser, reboiser… et plus rien pendant un an

Publié le 13 février 2020

La période de reboisement continue avec le même objectif inchangé depuis des années transformer l’île devenue rouge en île verte. Chaque année des déplacements de départements ministériels, d’organismes et autres entités sont organisées pour procéder au ” reboisement ” dans différents endroits du pays.  Chaque année c’est beaucoup d’argent dépensé non pas en plants d’arbre mais aussi en déplacement,  en campagne de communication…alors on va planter des milliers de plants,  très souvent au même endroit ou dans la même commune. Chaque année on annonce que c’est un devoir citoyen, que la présence de tous est requise. Chaque année on a des photos de hauts responsables du pays en train de planter un plant tout sourire, très souvent avec un beau chapeau et de belles lunettes de soleil à se prendre pour des stars du cinéma,  chaque année on voit ces hauts responsables se faire immortaliser en photo pour l’éternité. On les revoit rarement au même endroit l’année d’après ne serait-ce que pour voir ce que les plants de l’année passée ont donné. Et chaque année, une fois que la foule part, personne n’entretient les plants,  personne n’arrose, parfois les animaux de pâturage passent par là,  parfois les chiens passent par là…le tam tam mediatique se termine en attendant le prochain reboisement l’année d’après.  Bien sûr on dira que ces arbres plantés n’ont pas besoin qu’on les arrose mais en même temps on procède quand même au reboisement durant la saison des pluies, imprévisible désormais depuis le réchauffement climatique. Et c’est ainsi chaque année…reboiser, reboiser…dépenser de l’argent en déplacement et en communication, et ensuite tels les ballons de baudruches ça se dégonfle vite fait!

D.R

Lire aussi