La Gazette de la grande ile

Processus des élections partielles dans les 25 communes : En attente de la saisine de la CENI  par le MID

Publié le 13 février 2020

Les nouvelles élections organisées dans les communes dépourvues de maire et de conseillers municipaux  devraient avoir lieu 120 jours, soit 4 mois, après la proclamation des résultats officiels par les tribunaux administratifs issus des six provinces. En principe, ce délai se prescrira au mois de mai prochain, le scrutin pourrait alors avoir lieu après la clôture définitive de la révision de la liste électorale, le 15 mai. Or, jusqu’à maintenant, le gouvernement qui devrait être représenté par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (MID) n’a pas encore saisi la commission électorale nationale indépendante (CENI), organe chargé de l’organisation des élections à Madagascar. Une étape vraiment nécessaire pour la CENI afin de proposer un chronogramme. Actuellement, les responsables auprès de ladite commission n’ont pas encore reçu les informations précises concernant les élections partielles telles que le nombre des communes concernées. Les tribunaux administratifs ont seulement notifié le MID par rapport à ce sujet, à son tour, ce dernier devra également saisir la CENI. La tenue des élections partielles dépendra alors de cette initiative du gouvernement, et puisque l’article 51 de la loi organique relative au régime général des élections et des référendums prévoit la convocation des électeurs 3 mois avant la date du scrutin, on espère que le MID va bientôt y procéder.

Mampionona D

Lire aussi