La Gazette de la grande ile

Commissaire Aina Randriambelo : Nouveau Dircab de la Police Nationale

Publié le 22 février 2020

Sérieusement écornée par les actions malveillantes de certains agents et l’arrogance de quelques officiers supérieurs, l’image de la Police Nationale avait sérieusement besoin d’être réhabilitée pour se rapprocher efficacement de la population et regagner sa confiance. Mais ça ne saurait sans doute pas tarder. Le ministre de la sécurité publique, Rodellys Fanomezantsoa Randrianarison a eu la bonne idée de nommer le Commissaire Divisionnaire de Police de 2ème échelon, Randriambelo Mandimbin’ny Aina Mbolanoro à la place du Directeur de Cabinet (Dircab). Le nouveau Dircab, une femme, vient de s’installer hier suite à la passation de service qui s’est tenue à Anosy. Il est à noter qu’il s’agit de la première femme à occuper ce poste au sein de la Police Nationale et peut-être aussi au sein des autres ministères. Son parcours fait d’elle la personne idéale au poste. Etant une ancienne journaliste, elle ne néglige aucune information. Il ne faut pas oublier que Randriambelo Mandimbin’ny Aina Mbolanoro fut également la première femme nommée directeur de l’Ecole Nationale Supérieure de la Police (ENSP). Cette dernière y a d’ailleurs apporté des réformes considérables au niveau de la formation tant sur le plan physique que mental. Former des policiers intelligents, forts physiquement et mentalement, mais surtout des policiers intègres tel était sa conviction lorsqu’elle était à la tête de l’ENSP. On peut dire d’elle que c’est une femme tenace qui ne fait pas les choses à moitié. Etant le collaborateur numéro 1 du ministre de la sécurité publique, il est sûr et certain qu’il va y avoir des changements au sein de la police nationale et ce en mieux. Les formations qu’elle a acquises au fil des années font d’elle un initiateur qualifié pour apporter le changement, à savoir la formation des formateurs en matière d’investigation criminelle relative au trafic d’êtres humains, formation des formateurs en matière de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales, formation des formateurs en matière de lutte contre la violence conjugale, formation des formateurs des forces de défense et de sécurité en matière de droit de l’Homme… Mis à part cela, elle a également effectué différents stages internationaux. A l’exemple de l’atelier de validation de l’étude sur les violences basées sur le genre dans la région de la SADC – Johannesburg – Afrique du Sud, réunion de travail département du Maintien de la Paix des Nations Unies sur la réforme des cadres stratégiques de la Police des Nations Unies – Beijing – Chine, formation sur les standards des Nations Unies en matière de prévention et d’investigations des violences et crimes basés sur le genre à Kigali – au Rwanda… Tout ça pour dire qu’elle n’a pas volé cette place de Dircab et qu’elle le mérite bien. Bon vent à notre amie Aina Randriambelo.

Sa et Jean Riana

Lire aussi