La Gazette de la grande ile

Coronavirus : Vivement la levée de l’Etat d’urgence !

Publié le 26 mars 2020

Où est passée notre amie Rinah Rakotomanga? Elle est certainement allée s’occuper entièrement d’Air Madagascar qui est à l’agonie. Il n’y a plus que notre autre amie Lalatiana Rakotondrazafy qui continue de se faire voir sur toutes les chaînes de télévision à 13 heures. La ministre de la Culture et de la Communication n’a-t-elle pas toujours compris que nombre de citoyens en a marre de la voir sur le petit écran?

A son corps défendant, elle a été nommée coordonatrice de la communication du centre de commandement opérationnel. Cela ne veut pour autant pas dire qu’elle doit occuper la scène pendant un quart d’heure pour ne rien dire sinon fâcher davantage l’opinion. Hier à 13 heures par exemple, elle n’avait pas du nouveau à annoncer que de défendre encore les derniers vols du 15 au 19 mars qui ont permis de rapatrier nos concitoyens et les étrangers résidents à Madagascar. Certes, l’opinion publique a été très critique contre ces vols à bord desquels des passagers contaminés sont arrivés au pays. Mais ce dont Lalatiana Rakotondrazafy feint de savoir est que si ces vols étaient nécessaires et que d’autres pays au monde ont aussi procédé à ce genre de rapatriement, les passagers ont fait l’objet d’un confinement strict.

Si ces passagers n’étaient pas autorisés à rentrer chez eux, aurait-on déclaré le pays en situation d’urgence sanitaire? Une situation qui incommode tout le monde et accentue plus que jamais les inégalités sans parler des conséquences économiques. Aussi  souhaite-t-on plus que jamais la levée de la situation d’urgence le plus rapidement possible. Cela suppose évidemment que la situation s’améliore, voire maîtrisée.

L’Etat peut tout faire pour répondre à ce souhait. Normalement, est arrivé hier le cargo venant de Chine transportant, entre autres, les tests rapides avec des résultats en 2 heures, annoncé par le président Rajoelina. Ainsi, on devrait tester tous les passagers des vols arrivés au pays ces 2 dernières semaines et non plus se contenter des sondages. Tous ceux qui étaient en contact avec ces passagers devraient également subir ce test tels les personnels mobilisés pour chaque vol (Mgh, Paf, Douanes, Santé, Cspi, bagagistes, chauffeurs de taxi..), les parents et amis qui les ont accueillis et/ou hébergés …

Cela nécessitera un important travail d’investigation que nos policiers, gendarmes et militaires devraient savoir réaliser pour identifier les personnes concernées. Le gouvernement ne peut parler de manque de moyens, il a bien acheté 70 pick-up pour suivre le millier de passagers en confinement.

 En tout cas, le gouvernement doit trouver des solutions pour permettre à des compatriotes originaires des provinces de pouvoir rentrer chez eux. Avant hier soir, le président Rajoelina a annoncé qu’avec l’arrivée des tests, les vols domestiques pourront reprendre. Et les taxis-brousse pour ceux qui ne peuvent pas s’offrir l’avion?

Toujours est-il que si Lalatiana Rakotondrazafy voudrait démentir que le coronavirus n’accentuerait pas les inégalités entre riches et pauvres, elle risquerait de faire boycotter pour de bon les chaînes de télévision malgaches à 13 h par toute la population qui ne suivrait plus les vraies informations sur la pandémie.

Sa

Lire aussi