La Gazette de la grande ile

Courrier des lecteurs : Et le libre arbitre, ils en font quoi?

Publié le 22 avril 2020

Ce n’est pas parce que le pays est dirigé par des personnes qui aiment se revêtir de costumes qu’ils n’ont pas ( juristes,  médecins,  etc), qui considèrent que ceux qui ne partagent pas les mêmes points de vue qu’eux sont des ennemis de la Nation, qui ont eu l’habitude de hurler ou même d’aboyer à la radio et qui tiennent des discours totalement indignes de responsables politiques ( le mari de Lalatiana Rakotondrazafy ministre de la communication,  ledit mari Secrétaire Général de Ministère qui ose écrire sur sa page facebook-en s’empressant de l’enlever- que ceux qui critiquent la boisson COVID ORGANICS aient la maladie), ce n’est pas parce que tel est le contexte que je ne vais pas m’indigner. Se taire serait d’ailleurs condamnable. Mère de famille, ayant la chance de savoir lire, d’avoir fait un peu d’études, d’avoir l’esprit critique, de ne pas être crédule,  on m’a appris à prendre du recul sur les choses,  à faire le tri des informations, à m’informer et écouter les sachants dans leur domaine et par la suite à prendre position, décider…et cette fois décider pour mes enfants. J’écoute  le Président de la République,  j’écoute le DG de l’IMRA, je lis ce qu’un médecin enseignant chercheur écrit,  je lis ce que l’Académie de Médecine publie,  je fais des recherches sur ce qui a été écrit sur les plantes, je regarde à la télévision des vrais débats de vrais scientifiques – ce qui manque cruellement dans mon pays – et non des “apprentis sorciers”…et sur la base de cela je me fais mon opinion et je décide pour mes enfants et c’est cela mon libre arbitre.  S’il est une chose de sûre,  pour que l’école administre des médicaments à mes enfants quand ils ont des légers malaises à l’école, c’est parce que je leur ai donné mon autorisation en début d’année scolaire à travers un papier que je signe. C’est ainsi que s’exerce l’autorité parentale couplée à mon libre arbitre en tant que parent et même au libre arbitre de mes enfants selon leurs capacités de discernement. Les ” juristes, médecins,  épidemiologues…” sortis de nulle part et qui sont dans les hautes sphères du pouvoir ne comprennent pas cela. Et c’est bien là le drame, on voit là leurs limites. Si bien qu’un parent qui, en toute conscience et après s’être documenté, se dit qu’il n’a pas encore confiance en cette ” boisson” refuse que l’on en administre à son enfant maintenant ( et on peut changer d’avis plus tard, c’est le propre des personnes sensées),  des personnes limitées et malheureusement détentrices du pouvoir se mettent à taxer ce parent d’ennemi de la Nation ou pire d’opposant au régime en place comme si cette boisson équivaut au Président de la République ou au régime en place. C’est pathétique, c’est pitoyable et ce sont des gens comme ça qui dirigent le pays, des personnes qui de par leur raisonnement à l’emporte pièce et leur esprit étriqué en arrivent à réduire le pouvoir politique  à une ” boisson” et surtout ignorent ce qu’est le libre arbitre…et ignorent même ce qui est illégal.  C’est complètement illégal d’ administrer de force,  car ce qui s’est passé à Fianarantsoa il est clair que les enfants ne pouvaient pas dire non face à une ministre de l’éducation et au Président de le République, à des enfants sans l’aval des parents cette boisson. C’est désespérant !

Farasoa Rajaona

Ambohimanga

Lire aussi