La Gazette de la grande ile

Aides alimentaires : Beaucoup sont ceux qui n’ont encore rien reçu !

Publié le 06 mai 2020

La population malgache est accablée par la faim à l’heure actuelle et se préoccupe plus du comment se remplir la panse que du coronavirus. Il faut dire que les aides alimentaires ne vont pas à la bonne destination que certaines personnes finissent par perdre patience comme on l’a vu ici et là où certaines personnes en arrivent à dérober le don des autres. La faim, c’est le principal problème qui pèse dans cette lutte contre le covid-19 vu que c’est elle qui pousse les gens à sortir de chez eux. On est déjà à la quatrième période du confinement, mais beaucoup sont encore ceux qui n’ont reçu aucune aide, ce qui prouve que la gestion laisse à désirer. Ce n’est pas que les plus démunis n’ont pas peur du coronavirus, mais ils ont le choix entre crever de faim ou crever du coronavirus. Comme on annonce sans cesse sur les chaînes télévisées qu’on peut guérir du coronavirus, beaucoup sont ceux qui commencent à se foutre royalement de la pandémie et vit leur quotidien comme ils l’entendent.

Le port de masque ne s’effectue seulement que par peur de faire des travaux d’intérêt général et non d’être infecté par le covid-19. L’insécurité alimentaire avait déjà sévit à Madagascar depuis bien longtemps, mais avec le coronavirus cela s’est amplement empiré et ce n’est pas sur le point de s’améliorer. En ce moment de crise nombreux parmi les citoyens malgaches ne se refusent rien, dès qu’ils entendent qu’on distribue des aides ici et là ils accourent. Les aides se font appeler de diverses manières dans cette crise sanitaire « vatsy tsinjo », « tosika fameno »… que ça crée diverses confusions au sein de la société qui a droit à ce genre d’aide et qui sont exclus. Tout ce qu’on sait, c’est que la majorité de la population malgache se trouve dans le besoin et lance un appel de détresse, mais l’Etat semble beaucoup plus préoccuper à promouvoir le covid-organics et néglige la situation des plus démunis qui ont plus besoin de nourriture que d’une tisane.

Il faut savoir que les cas oubliés ne manquent pas et attendent toujours que les miettes arrivent à eux, mais hélas certains responsables se trouvent être des gourmands qui n’ont aucune considération pour les plus démunis que ce soit des personnes âgées ou pas. A ce sujet, on est toujours dans l’ignorance si toutes les personnes âgées ont droit aux aides alimentaires qu’ils soient pensionnaires ou autres. Et oui, la population demeure dans l’incertitude en ce qui concerne les bénéficiaires des diverses aides. Il faut dire que la communication à ce propos laisse totalement à désirer tout comme la gestion des distributions. En tous cas, nombreux sont ceux qui se demandent si les aides vont arriver à leur destination un jour ou on se fout totalement de leur gueule en leur faisant poiroter encore et encore.

Jean Riana

Lire aussi