La Gazette de la grande ile

Covid organics : On s’éloigne un peu plus de la gratuité

Publié le 02 juin 2020

Pour pas moins de 80% de la population malgache qui vit sous le seuil de la pauvreté, la crise sanitaire actuelle est tout simplement le coup de grâce. Nombreux sont les salariés au sein des entreprises privées qui se sont retrouvés au chômage avec l’arrivée du virus et l’adoption des mesures de confinement. Pour les plus démunis, il devient de plus en plus difficile de trouver de quoi se mettre sous les dents. Mais, il faut aussi se protéger contre le virus. Au-delà de toutes discussions quant à l’efficacité du covid organics dans la prévention du coronavirus, il faut se rendre à l’évidence. C’est que le covid organics est le dernier espoir des plus défavorisés. Pourtant, s’en procurer  est loin d’être facile pour ces derniers. En effet, si auparavant on pouvait s’en procurer gratuitement, actuellement on assiste de plus en plus à une commercialisation de ce ‘’tambavy’’. A terme, on craint même qu’on veuille faire du profit sur la vente de la tisane. Actuellement, pour les plus défavorisés, même la somme de 1.500 Ariary pour une bouteille est tout simplement difficile à trouver. Ainsi, nombreux sont ceux qui réclament la distribution gratuite et sans condition de ce remède.  Pour une partie de l’opinion publique, si l’on a encore les moyens d’en donner gratuitement aux autres pays africains, on devrait d’abord prioriser la population malgache qui sont déjà en difficulté.

Ranaivo

Lire aussi