La Gazette de la grande ile

Fédération Malgache de Football : Saisir Interpol et mettre fin à l’impunité

Publié le 11 juin 2020

La sortie de son silence hier de Madame La Directrice Générale des Sports (DGS), Rosa Rakotozafy,  première responsable du mouvement sportif (les fédérations sportives) à Madagascar a suscité beaucoup de réactions dans le milieu du sport et a même relancé le débat chez les férus du foot sur la situation actuelle de la Fédération Malgache de Football (FMF).

Selon la presse (un quotidien de la place), dans sa parution d’hier : « le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), par le biais de madame la DGS, Rosa Rakotozafy, entre en scène pour trouver une issue à la crise et au conflit d’intérêt au sein de la FMF, suite à l’absence de son président, Raoul Rabekoto, sur le sol malagasy ». Pour beaucoup des amoureux du football, madame la DSF ferait mieux de s’occuper de son département que de : «  Fourrez son nez dans les affaires des autres » en l’occurrence les affaires internes de la FMF. Pour les amoureux du football, madame La DGS et son département ferait mieux de collaborer avec le ministère de la Justice pour saisir l’Interpol (Police International) pour l’arrestation du Président de la FMF en fuite à l’étranger et la demande d’extradition du fugitif au pays. Certes, son accusation et son avis de recherche ne concerne pas le football et la FMF mais n’empêche, que cette fuite à l’étranger affecte énormément la situation du football en général à Madagascar mais surtout sur la préparation des Barea de Madagascar en vue des matches retour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 en particulier. Madame la DGS n’est pas sans savoir et doit rafraichir sa mémoire que la question des Barea de Madagascar, jusqu’à preuve du contraire est le cheval de bataille de monsieur Le Président de la République, Andry Nirina Rajoelina dans sa politique de développement de ce pays. D’où, la décision présidentielle de démolir l’ancien stade municipal de Mahamasina pour ériger un nouveau stade aux normes internationales baptisé « Kianja Barea ». Un nouveau stade qui a coûté à l’Etat malgache, un investissement de 75 millions de dollars US, l’équivalent à peu près de trois cent milliards d’ariary (300. 000. 000. 000 d’ariary). Sur un tout autre plan, le régime actuel dirigé par Le Président Andry Nirina Rajoelina a fait également de son cheval de bataille la lutte contre les détournements et la corruption. « Il n’y aura aucune tolérance », a déclaré le président Andry Rajoelina lors de son discours à la Nation du 31 décembre 2019. L’époque de l’impunité est révolue. Face à un tel défi, le grand public en général et la population sportive en particulier demande à ce que ces paroles sont traduites par des actes et que l’impunité est révolue. Selon les chefs d’inculpation qui pèsent contre le président de la Fédération Malagasy de Football, Raoul Arizaka Rabekoto, il est à l’origine de détournement de 20 milliards d’ariary, ou 100 milliards de fmg, à la CNAPS. Ceci, suite à des surfacturations, détournement de deniers publics, favoritisme, faux et usage de faux, corruption, enrichissement illicite, abus de fonction et blanchiment. D’après les informations, la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNAPS) a déposé une plainte contre son ancien Directeur général pour des faits de malversations. Les faits auraient été commis durant l’époque où Arizaka Rabekoto Raoul était à la tête de la CNAPS, de 2002 à 2019. Les résultats des audits effectués au sein de la société ont permis de découvrir plusieurs cas de malversation. C’est ce qui aurait incité la CNAPS à déposer une plainte au Bureau Indépendant Anti-corruption et auprès du parquet du Pôle Anti-corruption. Le patron de la FMF est poursuivi pour différents dossiers de corruption qui aurait provoqué un préjudice d’environ 20 milliards d’Ariary à la Société CNAPS, mais aussi à l’Etat malagasy. Pour le commun des mortels malgaches, en tant que citoyen responsable, il doit répondre de ses actes devant la Justice.

F.A.R

Lire aussi