La Gazette de la grande ile

Fédération Malgache de Football : Soupçon de détournement des subventions de la CAF

Publié le 15 juin 2020

Intox ou Information ? Toujours est-il qu’au sein de l’instance continentale du football, la Confédération Africaine de Football (CAF), selon une source digne de foi qui veut garder l’anonymat, l’idée d’en savoir un peu plus fait son petit bonhomme de chemin.

A la veille de cette célébration par Madagascar du 60e anniversaire de son Indépendance le 26 juin prochain, une indépendance toujours chaque année fêtée par des coups de pétards dans les quartiers de Tana et des coups de canon, le fameux 21 coups de canon du Fort Voyron pour marquer l’entrée du Président de la République, cette année, sur l’avenue de l’Indépendance à Analakely et marquer le début du défilé militaire, si cette information émanant d’une source au Caire en Egypte où se trouve le siège de la CAF se trouverait être avérée, ça ferait (le conditionnel est de rigueur) l’effet d’une bombe. Une bombe qui forcément va provoquer un tremblement de terre de magnitude 10 environ, sur l’échelle de Richter, le plus haut niveau des dégâts, provoquant également un Tsunami jamais existé dans la Grande île avec ses 5000 km de côte.

Selon cette information, les subventions de la CAF seraient (encore une fois, le conditionnel est de rigueur) en partie détournées par la FMF, pour financer la fuite à l’étranger du Président de la Fédération Malgache de Football, Arizaka Rabekoto Raoul.

En attendant les investigations sur cette intox ou information, selon du côté qu’on voit les choses, la FMF continue d’assurer les affaires courantes. Une affaire courante marquée par l’absence physique sur place de son président.

Notons que cette absence physique sur place du président de la FMF, constitue une entorse au statut de la Fédération Malgache de Football. Et l’évoquer au grand jour n’est pas chercher la petite bête. Mais certains membres de la presse, reconnus par leur fanatisme, comme les purs et durs des gardiens de la révolution Iranienne, n’hésitent pas à faire le raccourci aux deux membres du comité exécutif, en l’occurrence, le deuxième vice-président Alfred Randriamanampisoa et Mario, comme instigateur d’une manœuvre à détrôner le président Arizaka Rabekoto Raoul, à chaque fois qu’on évoque le sujet. Qu’on se le dise, ces deux membres du comité exécutif n’ont rien à voir à l’évocation des faits, concernant la FMF. Des faits que seuls les aveugles ne voulaient pas le voir. L’un de ces faits et le plus important de tous concerne la gestion de la question financière à la FMF.

Selon une source digne de foi, seules quelques personnes comptées sur les doigts d’une seule main, sont dans le secret de Dieu, sur ces questions financières à la FMF, Entre autres, le Neveu du président de la FMF, Arizaka Rabekoto Raoul et madame le Secrétaire Général de la FMF, également, dame de main de monsieur le président. Une situation qui a amené le troisième vice-président de la FMF, le Sénateur de Madagascar, Randrianantenaina Lucien Luc à déclarer le 8 juin dernier à l’occasion d’une conférence de presse organisée à son bureau au siège du Sénat à Anosy, comme quoi : « Concernant les subventions de la FIFA et de la CAF, le comité exécutif (CE) déplore l’absence et l’inexistence de rapport financier de la part de l’administration de la FMF. Un comité exécutif qui ne connaît même pas ni la date d’arrivée des subventions de la CAF et de la FIFA, encore moins les montants desdites subventions ».

No comment selon la formule consacrée.

F.A.R

Lire aussi