La Gazette de la grande ile

A propos de la pandémie : Le Président et l’art de la précision

Publié le 17 juin 2020

A chaque intervention du Président de la République il y a des annonces ou il y a eu des annonces tonitruantes avec des précisions qui supposent que tout cela est bien préparé,  tout cela est bien travaillé.  Le stade de la pandémie est au 1 notamment tant que les cas confirmés sont moins de 300, aujourd’hui on a largement dépassé les 300 cas confirmés mais on est toujours au stade 1 selon le Président de la République,  le Ministre de la santé lui avait dit auparavant qu’on est au stade 3 mais comme le Chef a toujours raison… allez, on va dire qu’on est au stade 1 et 3 , ce qui donne le chiffre fétiche : 13. Autre annonce,  dès la semaine de l’annonce tous les fokontany seront équipés d’ordinateur, on va entrer à l’ère de la digitalisation des résidents de chaque fokontany.  C’était une annonce du mois d’avril, on était en droit de penser que les ordinateurs étaient prêts à être distribués dès le lendemain de l’annonce et que tout serait prêt en une semaine. Aujourd’hui, toujours rien dans les fokontany,  pas de digitalisation, le Chef  Fokontany est donc un incapable. Autre annonce la remise en marche des laboratoires dans le mois qui suit,  mais on en est encore à des tests qui se font dans des endroits limités et plusieurs laboratoires qui étaient cités restent encore dans leur état d’avant l’annonce du Président.

Décidemment,  les responsables de ces laboratoires traînent les pattes et ne suivent pas le rythme…enfin,  si on a donné les moyens pour redémarrer ces laboratoires. Puis il y a eu l’annonce de cette usine,  la plus grande en Afrique,  en un temps record – volontairement on ne mettra pas le délai annoncé par le Président que tout le monde a entendu – sauf que dimanche dernier le Président a annoncé que les matériaux vont arriver par le prochain cargo! Beaucoup d’annonces avec des délais très précis,  beaucoup d’annonces avec des précisions de ce qui sera fait, et surtout beaucoup de contradictions,  de confusions… on ne dira pas du vent car on espère tous que toutes ces annonces seront  réalisées.

On souhaite juste que quelqu’un dise au Président de cesser de donner des délais irréalistes car toutes ses interventions sont archivées, enregistrées… et un jour des esprits malins vont reprendre les différentes annonces et mettre à nu les contradictions. Qu’est- ce que la jeune génération va alors retenir du Président ? Ce n’est pas un bonimenteur quand même ! Peut-être que la nouvelle génération entendra encore la fameuse expression “disodiso kely tsy maha mort” (dans le sens des petites erreurs pas graves, pas mortelles !) et c’est cela qu’elle comprendra plus tard : ne jamais se fier à ces annonces tonitruantes.

 La Gazette

Lire aussi