La Gazette de la grande ile

Usage des transports publics : Le risque inévitable à courir tous les jours !

Publié le 19 juin 2020

Sans doute, la reprise des activités en temps partiel depuis lundi suppose que le nombre des individus qui sortiront de chez eux augmentera de plus en plus et par conséquent, les conducteurs des transports publics auront  beaucoup plus de personnes à transporter que durant les dernières semaines. D’autant plus que ces derniers peuvent désormais circuler jusqu’à 19 heures, leur job devient beaucoup plus sérieux ! Face à cela, vu que la plupart des individus ne dispose pas des moyens nécessaires pour se procurer leurs propres véhicules, ils sont involontairement contraints de prendre le bus à pour aller travailler ou étudier. Cependant, même si le nombre de personnes pouvant être transportées est fixé d’avance, il est irréfutable que le nombre total des individus qui en font usage dépasse la cinquantaine en une journée. Et pourtant, ni leurs origines ni leur état de santé respectif ne peuvent être connus d’avance, que les usagers courent un très grand risque rien qu’en entrant dans un bus ! Mais que faire, s’auto confiner pour éviter cela, ou exercer leurs activités professionnelles en craignant en permanence d’être porteur du virus ?

A cet égard, les divers médias ont pu nous informer que les conducteurs des transports publics sont tenus de procéder à la désinfection de leurs véhicules ainsi que de s’investir en gels hydro alcooliques pour contribuer à la prévention contre le coronavirus. Mais font-ils réellement ces gestes et contributions minimums que l’Administration les avait confiés ? A méditer. De surcroît, on se demande si l’Etat procède vraiment au contrôle régulier de ces derniers afin de vérifier s’ils respectent ou non les mesures prises. Et cela sans compter si les usagers y accordent sincèrement de l’importance aux gestes barrières imposées, telles le lavage des mains et la distanciation de 1 mètre. Hélas, c’est le prix à payer si l’on tient à notre vie même face à une crise sanitaire !

Hariantsa R.

Lire aussi