La Gazette de la grande ile

LES IMAGES DANS LES MOTS : Crise après crise …

Publié le 22 juin 2020

Nous sommes encore en pleine crise sanitaire à cause de la pandémie de Covid-19 et des groupes politiques essayent déjà de créer une nouvelle crise politique qui entraînera évidemment une crise dans la société malgache. Une société qui subit déjà les effets de la pandémie dans plusieurs domaines, une société qui a besoin d’une reconstruction depuis sa base même. La plateforme de l’opposition RMDM a en effet fait une déclaration qui demande (ou exige) la démission du Président de la République et du gouvernement. La raison de cette revendication de ces opposants c’est qu’ils ne font plus confiance au régime actuel, mais est-ce qu’ils lui ont fait au moins une fois ? Est-ce que ces opposants, qui ont comme chef suprême l’ancien président et candidat malheureux des dernières présidentielles Marc Ravalomanana, ont au moins donné, ne serait-ce qu’une fois, le bénéfice du doute au régime actuel ? Marc Ravalomanana, comme nous le savons tous, est celui qui s’est placé comme adversaire, ou mieux encore, premier ennemi officiel d’Andry Rajoelina, surtout après que celui-là a réussi à l’enlever du pouvoir en 2009. Depuis et même avant, lorsque l’actuel président Andry Rajoelina, a été élu maire de la Capitale, visiblement Marc Ravalomanana n’avait pas le bon œil pour lui parce qu’il a réussi à vaincre son poulain Hery Rafalimanana (là c’est la partie visible de l’iceberg mais il y a peut-être des plus grandes raisons en dessous, qui sait). Marc Ravalomanana veut récupérer le pouvoir parce qu’il n’a jamais réussi après 2009 et réclamer la démission du président parce que selon lui celui-là n’arrive pas à gérer les affaires nationales est une façon pour lui de se venger, pas vraiment pour le bien du pays ni de ses citoyens, mais pour son bien. La plateforme RMDM est un outil pour lui de reconquérir le pouvoir et de leur côté, les membres de cette plateforme espèrent eux aussi avoir ce pouvoir, à chacun son calcul. Ce que nous devons nous rendre compte c’est que Madagascar ne supportera plus une nouvelle crise parce que comme nous le savons tous, les crises politiques, où le peuple a toujours été des pions politiques, n’ont apporté que des difficultés dans la vie du pays et ce depuis la colonisation. On est en pleine crise sanitaire qui fait effet sur la société, le peuple ne veut plus d’autre crise, nous voulons tous une reconstruction, on ne doit agir par égoïsme ni par haine politique. 1972, 1985, 1991, 2002, 2009, 2018, crise après crise, qu’est-ce que cela a apporté ?

Riri

Lire aussi