La Gazette de la grande ile

Dirigeants malgaches : Entre le marteau et l’enclume !

Publié le 24 juin 2020

Les dirigeants malgaches ont beau dire que la situation est maîtrisée, cela n’engage que ceux qui y croient. On ne peut pas parler de situation maîtrisée tant qu’on enregistre encore un grand nombre de nouveaux cas confirmés comme c’est le cas à Madagascar.

Les dirigeants malgaches se trouvent entre le marteau et l’enclume dans cette situation de crise puisqu’ils ont à la fois à gérer la propagation du coronavirus et le mécontentement de la population par rapport à la faim qui les tenaille au quotidien. Il faut dire que cette situation de crise génère un problème considérable, à savoir une crise économique de taille qui affecte toute la population que ce soit les riches ou les plus démunis. Seulement l’ampleur n’est pas les mêmes, les riches font également partie de ceux qui se plaignent même s’ils ont encore de quoi se nourrir ce qui n’est pas le cas des plus démunis qui se démènent au jour le jour pour trouver de quoi se mettre sous la dent.

Les dirigeants ont plus que marre d’entendre des plaintes qui ressurgissent  de partout et ont préféré lésiner par rapport aux mesures en laissant la population sortir afin qu’elle puisse se débrouiller par leurs propres moyens pour apaiser sa faim. Il est clair que la colère a commencé à monter au niveau de la société d’autant plus que les aides octroyées ne vont pas dans le bon sens vu que nombreux parmi les plus démunis n’ont encore rien reçu jusqu’à présent. Comme la colère monte, l’Etat s’entête à entrer progressivement dans le déconfinement partiel même en connaissance de cause que cela va entraîner une hausse considérable du nombre de cas confirmés.

    Jean Riana

 

Lire aussi