La Gazette de la grande ile

Conseil des ministres en visioconférence : Le virus serait-il déjà au sommet de l’Etat ?

Publié le 03 juillet 2020

100. Le chiffre a autant surpris qu’inquiété sérieusement les téléspectateurs et auditeurs, hier à 13 heures passées quand la professeure Vololontiana Marie Danielle a publié les chiffres des malades contaminés par le coronavirus pour la journée du 1er juillet 2020. Il est vrai que chiffre constitue un nouveau record en terme de contamination. Pis, ce record rejoint les appréhensions d’une frange de l’opinion qui  devant l’évolution récente des statistiques de contaminations aux alentours de 70 depuis une dizaine de jours, avançaient que ce chiffre allait franchir la barre symbolique de  100 au mois de juillet. Bref, est-on en passe de subir ce que les spécialistes dénomment le pic de l’épidémie ?

Au début de l’épidémie chez nous, on s’enorgueillait des statistiques quotidiennes de 2 à 3 contaminations et aucun décès. La première alerte survient au début mai quand on publiait le chiffre de 67 contaminations . Le chiffre est récusé et on accusait le laboratoire d’analyse de tous les maux,   on blamaît la population de Toamasina pour son imprudence sinon d’indiscipline et, on s’acheminait vers le déconfinement  partiel.  Ces faits sont rappelés pour dire combien nous avons sous-estimé le coronavirus.

Aujourd’hui, les pouvoirs publics semblent  enfin déterminés à s’attaquer sérieusement à l’épidémie. Le conseil des ministres d’avant-hier s’est fait par exemple en visioconférence. Les mauvaises langues affirment que cette disposition aurait été prise car le virus serait déjà au sommet de l’Etat. D’ailleurs, l’assertion est accompagnée de rumeurs selon lesquelles un ou plusieurs personnages évoluant au sein de la présidence et de la primature seraient déjà contaminés et auraient conduit à la désinfection des palais présidentiels et de la primature d’une part et le test des personnels de ces institutions d’autre part.

Evidemment, tout est au conditionnel. En tout cas, le conseil des ministres en visioconférence ne peut être que salué car constitue une mesure de prévention par excellence. Par ailleurs, il faut également se féliciter des tests massifs décidés au Village Voara  sur la route digue. Mais comme l’a déclaré, mercredi soir sur une chaîne de télévision, l’Amiral Didier Ratsiraka, il ne faudrait pas laisser rentrer chez eux les personnes testées positives mais les confiner de suite pour traitement au centre  afin d’éviter toute propagation de la maladie.

Enfin si le froid favorise également le virus, pourquoi ne reviendrait pas au confinement du début avec seulement quelques contaminations ?

Sa

Lire aussi