La Gazette de la grande ile

Gestion de l’épidémie : Menace de grève des agents de santé

Publié le 03 août 2020

Une centaine d’agents de santé sont actuellement infestés par le coronavirus à cause des gabegies dans la gestion de l’épidémie. Cela fait plusieurs semaines qu’ils ont réclamé une prise en charge respectant les normes dans la prise en charge des patients. Les revendications restent les mêmes : équipements de protection suffisants et adéquats, formation et primes de risque. Des représentants des agents de santé comprenant des professeurs, docteurs, paramédicaux, agents administratifs de santé, internes et bénévoles ont pu rencontrer le ministre de tutelle, hier.

« Nous avons décidé de prêter main forte au ministère dans cette lutte commune, notamment en ce qui concerne la distribution des équipements de protection individuelle (EPI), la formation des agents qui sont en contact direct ou indirect avec les patients et les textes sur les avantages (primes et indemnité de risque). Au-delà d’une semaine, c’est-à-dire à partir du lundi 13 juillet, les agents de santé entreront en grève si le ministère de la Santé publique ne respecte pas son engagement », nous communique Jerison Ralibera, président national du syndicat des paramédicaux. A lui de noter la suspicion de détournement des EPI et de la somme de 10 millions d’ariary allouée à chaque direction régionale du ministère.

La population n’est pas la seule à paniquer face à la gestion catastrophique de l’épidémie. Le nombre des soignants contaminés par le coronavirus ne cesse non plus d’augmenter. Ils ont même déjà perdu quelques-uns des leurs dans cette guerre sans que les autorités aient répondu à leurs revendications. Le nombre des nouveaux cas confirmés ne cesse d’augmenter, tout comme celui des décès dus à ce virus.

               Annie N.

 

Lire aussi