La Gazette de la grande ile

Renforcement de la lutte contre le coronavirus : On attend quoi au juste ?

Publié le 03 août 2020

Madagascar continue d’aller dans le sens du déconfinement progressif malgré les chiffres qui commencent à exploser vu que ces deux derniers jours on a enregistré pas moins d’une centaine de cas confirmés. Et oui, on a enregistré plus d’une centaine de cas positifs hier, plus précisément 109 cas confirmés, ce qui constitue un nouveau record à l’heure actuelle. Le pire c’est que les décès commencent à apparaître au quotidien. Ces trois derniers jours les cas de décès apparaissent à raison de deux morts par jour. La situation empire un peu plus avec le temps qui passe, mais seuls les dirigeants n’en ont pas conscience. Il est à rappeler qu’on en est à pas moins de 2 512 cas confirmés et pas moins de 26 morts répertoriés depuis le début de la pandémie. On doit penser sérieusement à renforcer la lutte contre le coronavirus au risque de voir une situation catastrophique pour les temps à venir.

Pourquoi donc s’obstiner à suivre une voie qui va nous mener à notre perte alors qu’on peut faire machine arrière ? Simples citoyens, médecins et autres ont déjà succombé de cette maladie et elle ne demande qu’à faire plus de victimes, raison pour laquelle on doit penser à endiguer sa propagation car il est plus qu’évident que la situation est de plus en plus hors de contrôle, et ce malgré le fait que les dirigeants ne cessent d’affirmer que la situation est maîtrisée. La question qui se pose est la suivante, on attend quoi au juste pour renforcer la lutte ? Que les Malgaches tombent l’un après l’autre peut-être ? La population est certes classée d’ignorante, mais certainement pas aveugle. La seule raison qui la pousse à sortir de chez elle est le fait qu’elle n’a pas de quoi se mettre sous la dent et doit se démener au quotidien pour en chercher si elle veut éviter de mourir de faim.

L’ennemi le plus indestructible se trouve être la faim car le coronavirus peut être maîtrisé si on revient au confinement. Quant à la faim, elle a régné dans le pays depuis des lustres et règnera encore un bon bout de temps tant que les dirigeants ne font pas en sorte de mener le pays vers un développement qui puisse impacter positivement sur la vie de chacun.

Jean Riana

 

Lire aussi