La Gazette de la grande ile

Redressement de Madagascar : Le Président a besoin d’être épaulé

Publié le 04 août 2020

Bien que le Covid-19 soit l’ennemi public numéro un actuellement, Madagascar n’a pas fini de faire face à ces anciens et éternels adversaires qui ont toujours été le centre de préoccupation des dirigeants, la pauvreté et le sous-développement du pays. L’un des plus grands freins empêchant Madagascar d’avancer depuis son indépendance est la corruption. Chaque dirigeant et chaque chef étatique ont toujours prôné la lutte contre ce phénomène, mais il s’avère que d’année en année, Madagascar s’enfonce. En ce moment, le monde entier peut constater à quel point le gouvernement malgache est composé en partie d’inccapables. Le pire, c’est que c’est  le Ministère de la Communication qui devrait normalement véhiculer une image positive du gouvernement, est celui qui transgresse toutes les règles et démontre à quel point l’incompétence peut venir des proches du Président. Aux yeux de la population, Andry Rajoelina se bat tout seul contre cette pandémie tandis que les autres dirigeants du gouvernement, notamment ceux qui devraient être plus concernés par cette lutte, se sont éclipsés. A l’heure actuelle, on dirait que le gouvernement Malgache n’est composé que du Président de la République, du Premier Ministre qui a l’air d’un porte-parole occasionnel, du Ministre de l’Economie et des Finances qui gère de son mieux cette lutte, la Ministre de l’Environnement qui est plus sur le terrain que dans son bureau et du Ministre de la Santé Publique assisté par les personnels du CCO, le reste a disparu dans cette mêlée avec le Coronavirus. Notons cependant que cette pandémie a affecté tous les secteurs et pas seulement la santé et les finances.

A l’heure actuelle, Madagascar n’a plus besoin d’un chef d’institution populaire qui se pavane avec son titre de Premier Ministre ou de  Ministre uniquement pour épater la galerie et  disparaître en cas de crise. Le Président de la République a besoin d’être épaulé par un bras droit qui a le cerveau et le muscle en même temps. Il a besoin d’un homme ferme qui a fait ses preuves et qui connaît Madagascar dans ses moindres recoins, car cette pandémie concerne toute l’île et elle commence à gagner du terrain dans les autres régions. Les mesures que l’Etat devrait prendre doit s’adapter à chaque région et pour faire respecter ces mesures, le gouvernement a besoin d’un dirigeant qui a de la poigne, mais qui sache également penser avant d’agir et qui ne se contente pas seulement de suivre les ordres, mais également d’anticiper chaque situation. Dans l’histoire de Madagascar, un seul homme a réussi à faire baisser de manière considérable et palpable la corruption. Les chiffres resteront gravés dans les annales de l’histoire de ce pays. Une avancée qui allait tout changer quand ce dernier a été piégé et limogé par l’ancien Président Hery Rajaonarimampianina car les enquêtes allaient l’inculper avec ses proches.

Andry Rajoelina a besoin d’être épaulé par quelqu’un qui a de la poigne et qui soit ferme. Quelqu’un qui sache l’accompagner dans sa mission de redressement de ce pays. Après la lutte contre le Covid-19, la mission sera de remettre Madagascar dans la voie de développement que le Président a déjà entamé. Le choix d’un bras droit pour accomplir cette mission sera crucial pour l’avenir du pays.

TB

Lire aussi