La Gazette de la grande ile

Coronavirus : On s’éloigne un peu plus de la prophétie de la Brésilienne !

Publié le 04 août 2020

Le coronavirus a fait son apparition en Chine à la fin de l’année 2019 et cette maladie a pu se propager à travers le monde depuis, mettant à mal plusieurs pays du globe. Madagascar figure parmi les derniers pays à être affectés par la pandémie. On peut donc dire que le pays a eu du temps pour se préparer et mettre au point une stratégie pour éviter le pire. Malheureusement, les dirigeants malgaches ont fait la même erreur que bien d’autres pays, celle de sous-estimer la gravité de la pandémie de sorte que le pays galère dans la lutte contre la Covid-19 qui fait parler d’elle dans le monde entier. Dans la lutte contre le coronavirus, Madagascar ne fait que suivre la tendance à l’international alors que sa situation est assez particulière avec la situation de pauvreté de sa population qui fait peine à voir. Dès l’apparition du coronavirus à Madagascar avec seulement 3 cas confirmés enregistrés, les dirigeants se sont empressés d’entrer dans le confinement et c’est seulement une fois le nombre de cas confirmés accru par cas contact qu’ils ont pensé à ouvrir les transports régionaux pour que les gens coincés dans d’autres régions puissent rentrer chez eux. Ce fut un désastre car le coronavirus a pu par cela se propager à travers tout le pays. Le pire c’est que les dirigeants n’ont cessé de dire à tout bout de champ que la situation est maîtrisée alors que la lutte vient à peine de commencer. C’est là l’erreur fatale des dirigeants car à force d’entendre ces propos rassurants venant d’en haut, le peuple finit par y croire et vit sa vie sans faire attention aux risques que représente le coronavirus qui ne demande que ça pour pouvoir évoluer. Il y a eu la prophétie de la Brésilienne diffusée sur la chaîne nationale comme quoi Madagascar découvrirait le remède contre cette maladie et cela le propulserait vers le développement. Avec la trouvaille du covid-organics ou CVO qu’on ne cesse de vanter les vertus, les dirigeants ont tout de suite fait le pas vers le déconfinement progressif, ce qui n’a fait qu’empirer les choses car à cause de cela, le coronavirus n’a fait que prendre de l’ampleur. Les dirigeants se sont trop focalisés sur cette prophétie qu’ils en ont oublié l’essentiel, à savoir vaincre la maladie et non faire la promotion du remède qui n’est pas à la portée de la majorité des Malgaches. Il faut dire que le coronavirus est une maladie dont il faut se débarrasser et non pas une opportunité pour faire des affaires. Plus le temps passe, on dirait qu’on s’éloigne de plus en plus de la prophétie de la Brésilienne puisqu’il est clair qu’on dépend énormément des aides internationales dans la lutte et que l’excès de confiance des dirigeants par rapport à cette prophétie n’a fait qu’empirer les choses.

Jean Riana

Lire aussi