La Gazette de la grande ile

Edito : Le menton bien protégé

Publié le 04 août 2020

A plusieurs reprises, nous avons pointé du doigt cette erreur monumentale des responsables publics d’utiliser ce terme inventé chez nous de “cache bouche” en pleine période de pandémie d’un virus qui nécessite impérativement le port de masque. A plusieurs reprises nous avons écrit ” Masque! Masque! Masque et non cache bouche !, “Masque, cache bouche,  protège menton…et bientôt masque de sommeil!” pour rappeler que cette chose que l’on porte et que l’on doit porter pour se protéger et pour protéger les autres s’appelle un Masque qui doit protéger la bouche et le nez, là où le risque que le virus nous atteigne est très fort. Mais non! Ils continuent de dire “cache bouche”, ils continuent de poser cette chose sur leur cou ou leur menton et le remettre après sur leur visage. Ils continuent de dire “cache bouche” ce qui est devenu le terme utilisé par beaucoup.

Puisque c’est un “cache bouche” le  nez est à l’air libre,  puisque c’est un cache bouche beaucoup se sont tus et quand ils veulent parler ils baissent leur “cache bouche” et les mettent sur leur menton. Étrangement,  les mêmes autorités ne comprennent pas que certaines personnes ne portent pas leur masque. Si le terme adéquat de Masque avait toujours été utilisé,  si les explications médicales relatives à l’importance du port de Masque pour se protéger du virus et pour ne pas contaminer les autres avaient été martelées avec une phrase simple “portez le masque” on n’en serait pas là à sortir du lot,  à appeler un masque cache bouche,  à critiquer ceux qui ne cachent justement que leur bouche, à critiquer ceux qui baissent ce qui cache leur bouche lorsqu’ils veulent parler, à critiquer ceux qui portent des élastiques sur leurs oreilles en protégeant leur menton…

Tant que l’on entendra n’importe quel responsable dans une manifestation publique utiliser le terme “cache bouche”, on ne devrait pas s’étonner  qu’il n’y ait pas une réelle prise de conscience sur l’utilité médicale du masque de protection. Pourquoi diable fallait-il encore sortir du lot et surfer sur la vague de l’originalité pour dénommer autrement quelque chose qui a un nom pourtant simple “masque” et qui a une traduction claire  “aro tava” ( ce qui protège le visage) pour l’arranger à notre sauce et la dénommer “cache bouche” ? Le “cache bouche”, cache la bouche d’où on l’enlève quand on veut utiliser sa bouche notamment pour parler… et quand on l’enlève on le met sur le menton. Tant qu’à faire… qu’on le dénomme aussi “protège menton” vu que de grands responsables se sont permis d’inventer ce terme “cache bouche”.

La Rédaction

 

Lire aussi