La Gazette de la grande ile

Lutte contre le coronavirus : L’insouciance atteint son paroxysme !

Publié le 07 août 2020

Le coronavirus continue de progresser pourtant on constate que la population malgache baisse de plus en plus sa garde vis-à-vis de la propagation de la maladie qui se trouve être un danger conséquent au niveau mondial. Et oui, la covid-19 met à mal plusieurs pays dans le monde et ce n’est pas encore prêt de prendre fin surtout pour le cas de Madagascar où l’insouciance règne en maître au quotidien. Avec la distribution des aides sociales de ces derniers temps, la situation risque de dégénérer vu que les gestes-barrières n’ont pas été respectés. Conscient du fait que les séances de distribution ne sont pas aux normes, l’Etat a décidé de suspendre la distribution du « sosialim-bahoaka » afin de mieux organiser les choses. N’empêche qu’avec la faim qui règne actuellement au sein de la société, peu importe l’organisation à effectuer tant que l’Etat conçoit à effectuer un rassemblement, il est fort probable que les gens vont se bousculer pour avoir leur part. C’est d’ailleurs typique du comportement de la population malgache. Se reposer sur les Chefs fokontany en vue des distributions n’est pas non plus une solution car tout le monde sait que ces derniers n’avantagent que leurs proches et profitent de la moindre occasion pour détourner les aides destinées aux plus démunis. Par ailleurs, nombreuses sont les plaintes émises à ce sujet. Le pire c’est qu’on constate qu’il y a des rassemblements en guise de manifestation pour mettre en évidence le népotisme qui règne au sein des fokontany. En effet, nombreux sont ceux qui se plaignent du fait que seuls les proches des responsables au niveau du fokontany bénéficient des aides octroyées et les autres sont des cas oubliés. Cela génère une situation de frustration et la population en colère en vient à oublier qu’on est en pleine situation de crise et en arrive à manifester sa colère en pleine rue. L’Etat fait n’importe quoi dans l’organisation des distributions du « sosialim-bahoaka », et ce que l’opposition prévoit de faire relève de l’inconscience en voulant organiser un rassemblement alors que le coronavirus est toujours bien actif. Il faut dire que l’insouciance atteint son paroxysme dans le pays.

Jean Riana

 

Lire aussi