La Gazette de la grande ile

Tourisme : Sainte-Marie se prépare pour l’ouverture

Publié le 10 septembre 2020

Durant la période de confinement à Madagascar, les opérateurs touristiques sont à bout de souffle. Près de 1,5 million d’habitants dépendent de la filière du tourisme et se sont retrouvés dans une situation extrêmement précaire. Des guides, hôteliers et autres sont restés sans emploi durant un certain temps. L’allègement des charges fiscales cette année pour les entreprises n’est pas suffisant pour traverser la crise. Le tourisme est un secteur primordial pour l’Etat puisqu’il représente 7% du PIB. Il est aussi l’un des plus gros pourvoyeurs de devises pour le pays et représente 300 000 emplois directs et indirects. Sainte-Marie est frappée de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Son économie repose, comme d’autres régions du pays, presque entièrement sur la venue des touristes étrangers. Les conséquences sociales s’annoncent désastreuses, sans reprise des activités. L’île se prépare pour l’ouverture du tourisme national et international. Plus d’une trentaine d’opérateurs touristiques (hôtels, restaurants, guides, transporteurs, etc.) ont participé à la formation organisée par l’Office du Tourisme de Sainte-Marie sur les protocoles sanitaires à mettre en place pour lutter contre la Covid-19. Le tourisme est une économie trop dépendante de l’étranger. Tous les pays touristiques dépendant de l’étranger sont les plus frappés économiquement, et les derniers depuis toujours d’ailleurs. Il ne faut pas que Madagascar s’appuie seulement sur le tourisme. Il devra diversifier son économie puisqu’il possède des ressources abondantes, sous-terre, sous-Mer, climatiques, faune et flore, et surtout améliorer l’agriculture, et s’industrialiser, …                                                   Nandrianina A

Lire aussi